Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
thierry billet

Vice président Climat Air Energie du GRAND ANNECY

Dialogue social en berne

Publié le 10 Juillet 2014 par Thierry BILLET

Nicolas SARKOZY voulait supprimer les "corps intermédiaires", ces structures associatives, syndicales, qu'il considérait comme des freins à la libéralisation économique qu'il souhaitait mettre en oeuvre. François HOLLANDE s'était fait élire en proclamant la nécessité absolue du dialogue social, lui préférant l'édiction de règles législatives. En clair, si un accord est conclu, l'Etat en assure l'extension et donc l'application à toutes les entreprises de la branche concernée en s'engageant à ne pas changer un iota au texte négocié par les syndicats de salariés et de patrons. L'accord deviendrait alors sur le plan normatif plus important que la loi, alors qu'aujourd'hui la loi prime sur l'accord en matière sociale.La conférence sociale annuelle devait être le symbole éclatant de de renouveau social. Las !

L'absence de deux des trois grands syndicats ouvriers, après l'annonce du report de l'application de l'accord sur la pénibilité, contre-partie de l'allongement des durées de cotisations des salariés, illustrent un fiasco patent.

D'une part, le gouvernement sursoit à l'application d'un accord sur les retraites que la CFDT avait eu le courage de signer; ce qui nuit à la crédibilité de ce syndicat vis à vis des salariés... Et est en contradiction flagrante avec l'engagement de s'en tenir au contenu des accords négociés par les partenaires sociaux. D'autre part, l'absence de la CGT et de FO est un échec cuisant pour un gouvernement de gauche alors  que les autres syndicats présents auprès de la CFDT à la conférence ne représentent pratiquement plus rien dans les entreprises privées françaises (CFTC, CGC, UNSA). Pas de quoi susciter l'adhésion des salariés aux syndicats français alors que la syndicalisation en ALLEMAGNE est bien plus forte, ce qui ne nuit pas du tout à sa compétitivité économique, bien au contraire ! Tout ceci ne fait qu'affaiblir le dialogue social au détriment de l'efficacité du système de représentation du personnel... Triste bilan, là encore de ce gouvernement.

Commenter cet article

Chris 10/07/2014 23:31

Un gouvernement de gauche !? Quel fiasco, nous avons une fois de plus été berné.
Autre preuve : (http://www.bloomassociation.org/) - "Alors que BLOOM a obtenu, grâce à vous, l’engagement d’Intermarché de ne plus traîner les filets de ses navires de pêche au-delà de 800 mètres, alors que vous êtes près de 860 000 à avoir demandé au Président de la République de soutenir l’interdiction du chalutage profond, le ministre français de la pêche, Frédéric Cuvillier, continue à s’y opposer, défendant ainsi les intérêts d’un ou deux groupes industriels. La France met en péril l'adoption de l'interdiction du chalutage profond en Europe !"