Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
thierry billet

Vice président Climat Air Energie du GRAND ANNECY

Oui au LYON TURIN ferroviaire

Publié le 2 Juillet 2014 par Thierry BILLET

"Les opposants au LYON TURIN se trompent d'adversaire, ils font le jeu de la route et de l'avion et desservent la cause européenne." De manière stupéfiante, certains écologistes et les VERTS ont classé le LYON TURIN ferroviaire dans les grands projets inutiles... Incroyable retournement de posture alors que lors de la bagarre après la catastrophe du Tunnel du MONT BLANC nous réclamions à cors et à cris la réalisation de cette laison ferroviaire.

La Fédération nationale des usagers des transports (FNAUT) est farouchement opposée à l'aéroport de ND des LANDES par exemple. Elle  avait été l'une des associations les plus actives contre la réouverture du tunnel du MONT BLANC aux poids lourds ramène les choses à leur juste place et conclue : "En diabolisant un projet bénéfique à l'économie et à l'environnement, en refusant d'en reconnaître les aspects positifs et en soulignant les difficultés financières au lieu de réclamer la mise en place d'une fiscalité écologique spécifique qui en faciliterait la réalisation selon l'exemple de nos voisins suisses, les opposants au LYON TURIN se trompent d'adversaires, ils font le jeu de la route et de l'avion, et desservent la cause européenne".

Cette note de sept pages répond point par point aux mauvais arguments des opposants au LYON TURIN ferroviaire, s'amusant de l'utilisation des données de la Cour des Comptes, qui a si souvent donné tort aux écologistes sur la base d'une analyse uniquement comptable que l'on ne saurait prendre au pied de la lettre cette fois, après avoir tant critiqué les méthodes de la Cour... La part du rail en SUISSE est de 63% dans le fret, de 31% en AUTRICHE sur l'axe Sud-Nord et de 11% dans les ALPES françaises. On continue comme cela ?

Vous pouvez télécharger l'analyse complète de la FNAUT ci-dessous

  

Commenter cet article

Patrick 03/07/2014 09:44

Dire OUI au LYON-TURIN ferroviaire, c'est brûler les étapes, cher Monsieur Billet. Avant de dire OUI au LYON-TURIN ferroviaire il faudrait être capable de dire OUI au FRET ferroviaire ! Faisons d'abord la preuve que le fret ferroviaire est possible en France et faisons le nécessaire pour utiliser AUJOURD'HUI la ligne existante rénovée pour 1 milliard d'Euros et utilisée seulement à 17% de sa capacité. Le Lyon-Turin c'est 26 milliards d'Euros financés par les Italiens, les Français et les Européens que nous sommes, pour une ligne qui n'existera que dans 20 ans. Faites-vous donc aussi parti de ces dirigeants politiques qui gèrent notre argent public comme si c'était un puits sans fond ?