Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
thierry billet

Vice président Climat Air Energie du GRAND ANNECY

LA CLUSAZ, reportage photographique inédit

Publié le 28 Août 2014 par Thierry BILLET

Un habitant du cru, sous couvert d'anonymat, met en ligne des photographies de l'aval de LA CLUSAZ et des indications précises sur le mépris de l'environnement dont elles témoignent.

Nul doute que la Police de l'eau va s'intéresser à cette situation qui rappelle celle du RAFFARAY à SEYSSEL.

Commenter cet article

Feurouge 01/09/2014 17:25

Bravo Marcelly !
1) Durant la période dont parle Dugland les résistants n'affichaient pas leur noms devant la Kommandantur!
2) Dugland utilise un pseudo, c'est l'hôpital qui se foût de la charité.....
Peut-être s'agit-il d'un conseillers de La Clusaz ???
Lol!!
Feurouge

Marcelly 20/10/2014 08:59

La Clusaz et ses avals : le silence de l’état et de ses administrations.

17 OCTOBRE 2014 | PAR MARCELLY


Peuple français, contente-toi de payer tes impôts, de constater (consterné) ce que s’autorisent certains de tes élus (ou apparentés), courbe l’échine sous le diktat de la loi que l’on t’applique sans faiblesse mais n’imagine pas un seul instant qu’il serait de bon ton, de ta part, de faire œuvre de citoyenneté en signalant la non application de principes pourtant mis en place par tes "représentants", il s’en foutent comme de leur premier bizutage à l’E.N.A .



Voilà plus de vingt années que la situation de la rivière en aval de La Clusaz a été signalée à la fédération départementale de pêche (qui détenait le pouvoir de saisir la police de l’eau), voilà plus de vingt années que la préfecture du 74 a été saisie de l’état abominable d’un cours d’eau qui, à l’époque, comportait une réserve de pêche .... (à 2 kms au-dessous de La Clusaz) ; bref, voilà plus de vingt années que c’est le silence radio de tous et surtout de ceux qui devraient faire respecter la loi en étant payés pour cela…. (dans un monde normal les appointements d'une charge créent des obligations, non?)



Il fut un temps ou l’association Eaux Secours les Aravis avait dénoncé publiquement l'énorme indigence des services chargés de gérer la pêche en Haute-Savoie au sujet des pollutions qui dérangent. A l’époque, cette association avait réussi à obtenir une table ronde en préfecture sous l’égide bienveillante de son secrétaire général du moment : Mr A. Dupuy. Les deux représentants de la pêche avaient été (Fédération et APPMA*) totalement muets durant cette rencontre, n’ayant même pas le courage de soutenir ce que nous mettions en lumière. Attitude lamentable et indigne d’ailleurs rapportée lors d’une Assemblée Générale fédérale. C’était un signe…. En 2014, les têtes ont été changées mais le désastreux état d’esprit semble être resté le même.

Pourtant, l’activité pêche ne peut pas se pratiquer en France sans l’acquittement d’une taxe (Cotisation Pour les Milieux Aquatiques) sans laquelle tout individu pratiquant tombe sous le coup d’une verbalisation. Cette taxe, reversée au niveau national est sensée servir à la protection de nos eaux et à la rémunération de ceux qui en ont la surveillance (garderie). Voir précisions en fin d'article.

La perception d’un paiement, qui plus est obligatoire, dans un but annoncé sans la mise en œuvre des principes auxquels il se réfère s’apparente (en langage commercial) à une escroquerie ! Il est en effet totalement inique que le premier pêcheur venu soit tenu à des obligations financières intangibles et que les services de l’état (Préfecture, Fédération de Pêche, Onema…) s’exonèrent de leurs plus élémentaires devoirs après perception :

1) En n’appliquant pas les principes de la loi sur l’eau (car le pêcheur qui a respecté la loi en payant se retrouve face à des eaux infréquentables),

2) et, en refusant de communiquer avec ceux qui dénoncent citoyennement les abus (cette posture ayant l’énorme avantage de dissuader d'autres initiatives et d'assurer la tranquillité de consciences par trop regardantes....).

Mais puisque je suis d’un tempérament têtu et optimiste, j’attends toujours que ces instances (avec lesquelles j’ai correspondu sous mon vrai nom) prennent contact pour me faire connaître ce qu’elles envisagent…afin que l'escroquerie cesse.



Marcelly

*Je cache volontairement les noms de ces deux "Gugusses", les révèler serait empêcher le retour à l'oubli qu'ils méritent (ils se reconnaîtront).

Source des précisions ci-dessous : Fédération Départementale de Pêche du Puy de Dôme



« La Fédération Nationale de la Pêche en France est en charge de la gestion et de la répartition du produit de la Cotisation Pêche et Milieu Aquatique (CPMA) acquittée lors de l’achat d’une carte de pêche. La FNPF subventionne (25 % du budget annuel) majoritairement des actions de restauration et de réhabilitation du milieu naturel menées par les Fédérations ou les AAPPMA, ainsi que les études sur le milieu aquatique. De plus, 60% du budget de la FNPF est consacré à l’aide à l’emploi dans les fédérations départementales (recrutement moyen de trois « postes » par département : 2 agents de développement et 1 chargé de mission technique). Ainsi, c’est environ 17 millions d’euros investis annuellement au profit des 94 fédérations départementales. »



« Si plus de 80% des recettes des 6 Agences de l’Eau nationales proviennent de taxes payées par les consommateurs « domestiques » d’eau potable que nous sommes tous, la pêche de Loisir est le seul loisir à s’acquitter d’une Taxe d’état pour « la protection» du milieu aquatique. A l’échelle nationale, c’est plus de 10 millions d’Euros versés annuellement à ces agences d’état par les pêcheurs de loisirs associatifs.

Ainsi par l’acte d’achat de sa « carte de pêche », le pêcheur de loisir participe activement à la protection des milieux aquatiques. Cette réalité, aussi financière, illustre d’autant plus l’effort que notre communauté fournit au profit de la préservation des intérêts communs et de cette ressource indispensable à la vie : l’eau. » MARCELLY

Marcelly 09/09/2014 15:52

Ci-après, réponse faite à La Clusaz:
Bonjour et merci pour votre réponse, je n'en attendais pas tant.... Vous avouerez qu'il est tout de même curieux qu'il faille un coup de pied dans la fourmillière pour que des intentions de déclarent. Ne nous recontons pas d'histoires, s'il vous plaît, depuis les années 90 où les faits ont été dénoncés par des utilisateurs mécontents, rien n'a été amélioré (ou très peu) pour rendre la Nom et la Var plus propres.... Que La Clusaz est investi des millions au service de l'eau (réseaux et séparatif) ne m'étonne pas, il n'en demeure pas moins que l'état de la rivière empire d'année en année; cherchez l'erreur. Cela étant dit, je prends note des améliorations que vous proposez et vous en donne acte. Je mets tout de même un bémol au nettoyage dont vous faites état. Si celui-ci est nécessaire afin de donner un élan au renouveau, il est en lui même anti-pédagogique et il sera nécessaire, dans les années futures "d"éduquer" les riverains (tous les riverains) à la propreté (il existe des moyens pour cela et les idées sont légion) plutôt que d'organiser (l'un n'empêchant, de temps en temps, pas l'autre) un nettoyage annuel qui ne résoud rien: "je jette à la rivière puisque d'autres nettoient..." Par ailleurs, je vous invite à repenser votre déneigement (la piste du Canada, comme indiqué dans l'un de mes écrits est intéressante) et à enquêter sur les évacuations de lisier et lactosérum (Nom et Var) ... J'ai bien l'intention (et les sympathisants qui m'entourent, un peu plus nombreux chaque jour ... juqu'en Suisse ... m'y encouragent) à retourner sur le site régulièrement. Vos actions seront donc évaluées par un copier/coller sur le constat photographique du mois d'août dernier. Vous pouvez compter sur moi pour faire remonter les améliorations (en toute franchise) comme les dégradations. Je ne suis pas, et par ailleurs, opposé à vous rencontrer dans le but de PARTAGER les idées et d'aider à préserver NOTRE belle station et ses avals.
Bien à vous.
MARCELLY

Marcelly 09/09/2014 15:51

Ci-après, réponse de La Clusaz:
Bonjour,
La Clusaz tenait à vous remercier de nous avoir fait part de vos préoccupations. Votre message a fait l’objet de tout l’intérêt qu’il mérite.
La commune de La Clusaz investit, depuis plusieurs années, sur l’amélioration de ses réseaux d’eaux usées et potables (3,6 millions d’€ entre 2008 et 2013) et sur des travaux de protection des eaux du village (4 millions d’€ entre 2000 et 2008).
Elle a également co-signé en 2010 la « Charte d’Engagement des Collectivités Locales pour une Viabilité Hivernale Durable et une Réduction des Epandages de Sel ». Un des termes de cette charte engage directement La Clusaz sur la diminution de la consommation de sel ainsi que la gestion de l’évacuation de la neige récoltée sur les routes. Les réflexions sur ce sujet sont toujours d’actualités et les équipes municipales travaillent sur des solutions pour une mise en œuvre durable, notamment des projets venus du Canada.
Suite à vos alertes sur la saleté du « Nom », M. le Maire a pris la décision d’organiser une journée de ramassage. La coupe de bois, le débardage et le nettoyage du cours d’eau sont prévus la semaine du 8 au 14 septembre (en fonction des conditions météorologiques).
Le développement durable est un enjeu majeur pour la station, l’environnement préservé de nos montagnes étant l’essence même de notre passé et de notre avenir. Les efforts sont continus de la part de la commune, et doivent maintenant être partagés par tout un chacun pour préserver notre belle station.
Merci de l’intérêt que vous lui porter.
Nous vous invitons à nous contacter pour toutes informations supplémentaires.
Cordialement
La Mairie de La Clusaz

Marcelly 31/08/2014 13:06

Je suis effectivement sur la vallée de l'Arve, j'ai habité à La Clusaz plus de quinze ans, j'y ai encore des attaches familiales et des occupations associatives. Cet anonymat vous dit bien des choses et quant à la période sombre à laquelle vous faites allusion elle comptait également beaucoup de dénonciateurs comme vous...

MILAREPA 02/03/2015 15:35

Merci beaucoup Marcelly pour votre travail de salut public.
Dommage qu' il n'y ait pas davantage de personnes comme vous.
La nature,les animaux et moi même vous remercions beaucoup.

Dugland 30/08/2014 09:40

Ne nous moquons pas du monde... et soyez honnête. 1/ Cet habitant n'est pas du cru, il est de l'Arve.2/ Il s'affiche sous l'anonymat. Cela rappelle les heures les plus sombres du pays. Mais bon, , tout moyen est bon pour exister...durablement.

BILLET 30/08/2014 15:11

Est-ce cela l'important ou que cette pollution existe, ce dont vous semblez convenir...

MULLER 28/08/2014 22:04

Je serais curieux de lire le commentaire du Maire de La Clusaz. . Mais peut être n'a t-il pas le courage de répondre.
Amédée MULLER

René JULIEN 28/08/2014 13:49

Beau réquisitoire qui devrait intéresser le préfet . Il est aussi possible de porter plainte auprès de la gendarmerie qui dispos(ait?)e de brigades spécialisées sur les thèmes de l'environnement ...mais qui préfère assez naturellement que les mairies réagissent seules à temps .


En rappel ( un peu incomplet d'ailleurs et qui rend mal la complexité de l'ensemble du jeu des acteurs ):

http://fr.wikipedia.org/wiki/Droit_et_gestion_des_cours_d'eau_en_France