Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
thierry billet

Vice président Climat Air Energie du GRAND ANNECY

Sénatoriales, éclatement et antipathies

Publié le 3 Août 2014 par Thierry BILLET

Les élections sénatoriales de septembre en HAUTE SAVOIE sont pour la première fois à la proportionnelle, ce qui devait permettre à la gauche d'obtenir un siège de sénatrice. Le scrutin apparaît très ouvert puisque l'UMP présente deux listes, mais les socialistes également...

A l'UMP, c'est Bernard ACCOYER qui initie une liste opposée à celle de Jean-Claude CARLE au nom du renouvellement des générations qu'il aurait pu s'appliquer à lui-même l'année dernière...

Chez les socialistes, c'est la zizanie également née notamment de l'éclatement du PS à MEYTHET où Sylvie GILLET DE THOREY a fait battre Christian JEANTET son premier adjoint et l'un des rares trois conseillers généraux PS de HAUTE SAVOIE. Dans les deux cas, les grands partis de gouvernement montrent leurs dysfonctionnements et leurs désaccords au nom de tactiques uniquement personnelles : Faire battre ses amis de 30 ans pour garder son pouvoir.

A l'UDI, Jean-Paul AMOUDRY a eu la sagesse de raccrocher et de passer la main à Loïc HERVE, maire de MARNAZ, bravo !

Pour autant ma conviction est que le Sénat ne sert à rien, juste une sinécure pour quelques barons locaux et une pompe à fric pour les partis politiques comme le montre l'affaire où Jean-Claude CARLE a été entendu par les services de police. Soyons collectivement raisonnables, supprimons le, cela évitera des spectacles politiques aussi décevants que celui auquel on assiste.

Commenter cet article

René JULIEN 03/08/2014 17:46

Lionel Jospin avait qualifié le Sénat "d'anomalie de la Démocratie".

C'est , d'une certaine façon , les raideurs qu'il jugeait improductive deu Sénat , qui ont contribué à la démission de De Gaulle.

En terme de représentativité , il est patent que le Séant n'est pas démocratique .


Mais parler de la seule disparition du Sénat ( et uniquement de ça) comme avancée démocratique , n'est sans doute pas la façon la plus efficace de faire bouger les lignes de notre démocratie vers plus de réalité et de consistance .

Où l'on risque de reparler des régions et de la "réforme territoriale "....

Votre jeunette stagiaire pourrait s'intéresser à ça .

En tous cas les sénateurs apprécient souvent les jeunettes .

René JULIEN 03/08/2014 17:48

Pardon pour le cuir :

"Sénat" n'est pas "Séant" , ...même si un bon siège accueille souvent un arrière-train de sénateur .

René JULIEN 03/08/2014 12:12

C'est pas ça qui va nettoyer le lac ce matin , que je n'ai jamais vu aussi souillé ( et deux gardons le ventre en l'air) , après avoir eu l'occasion de respirer pendant une heure des vapeurs nitrées et bromées jusqu'à 500 mètres au delà de l'avenue d'Albigny .

C'est ce qu'on peut voir en s'y rendant à pied ou en vélo ( celui qu'on n'a pas utilisé hier )

Steph 03/08/2014 11:22

moi je propose plutôt par exemple qu'on tire le sénat au sort

B Perrier 03/08/2014 10:32

Cette histoire de 2 listes c'est uniquement pour contourner l'obligation de parité.

laruaz 11/08/2014 15:14

Plutôt que de disserter sur les manœuvres électorales, et de gloser sur des chicayas locales il est préférable de se poser la question de fond sur l’utilité d'un Sénat.

Par définition c'est l'entité représentative de toutes les collectivités locales.
Le Sénat est sensé rassembler nos meilleurs connaisseurs et experts « es collectivités locales »!
Pour quel résultat ? Pour quelle efficacité de fonctionnement ?
Le bilan est calamiteux !!!
Dans le langage populaire nous parlons de « millefeuille », de « lasagne » !!!

En définitive, depuis 20 ans, nos éminents Sénateurs, experts « es collectivités locales », n'auront donc servis qu'à fabriquer un empilement de structures avec tous les comités « théodule » qui en découlent.
Toute cette complexité coûte maintenant une fortune, pour des services, en général de qualité banale, voire plutôt médiocre dans beaucoup de secteurs.

Cerise sur le gâteau, nos sénateurs sont incapables d'envisager une réforme structurelle au monstre qu'ils ont engendré.
Pire !
A la moindre réforme esquissée ils sont tous « vent debout », de gauche ou de droite, pour maintenir un statu quo et ainsi protéger leur pré carré et leurs petits privilèges locaux !

Pourtant le pays a besoin de personnalités « pro-active » capables de dépasser leurs intérêts particuliers!
Quelle est la relève ?
Regardez le programme des candidats !
Hallucinant !
Ils reflètent des personnalités « réactives » qui n'ont aucune vision au delà du clocher (ou minaret) de leur communautés de communes !

De Gaulle, en son temps, souhaitait supprimer le Sénat.
Il n'en voyait pas réellement d'utilité pour notre pays !

Voila une piste à explorer d'urgence!