Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
thierry billet

Vice président Climat Air Energie du GRAND ANNECY

Bilan énergétique de la FRANCE

Publié le 10 Août 2014 par Thierry BILLET

UNIVERS NATURE présente le  bilan énergétique de la FRANCE pour 2013

Evolution consommation énergie

Comme tous les ans, depuis 1982, le Service de l’observation et des statistiques (SOeS) dans le domaine de l’énergie a publié le bilan énergétique de la France pour l’année 2013.

Au niveau global, la production française d’énergie primaire (1) a atteint un niveau record, dépassant les 139 millions de tonnes équivalent pétrole (Mtep), soit 2 millions de plus qu’en 2012. Il est à noter que cette progression est essentiellement due aux énergies renouvelables, la production d’origine nucléaire étant restée stable à 110 Mtep.

La consommation, quant à elle, a légèrement progressé pour friser les 262 Mtep. Ainsi, la production nationale couvre désormais 53,1 % de la consommation totale d’énergie primaire. Aux décimales près, la répartition de la consommation par type d’énergie est la suivante : 44 % d’électricité primaire, 30 % de produits pétroliers, 15 % de gaz naturel et 12 % de renouvelables thermiques, valorisation des déchets et charbon. Selon les rapporteurs du dossier, cette répartition est « relativement stable depuis une dizaine d’années ».

Du point de vue financier, le bilan déficitaire consommation – production induit pour la France une facture énergétique de près de 66 milliards d’euros, facture qui pèse considérablement dans le déficit commercial de la France (2). Par rapport à 2012, le montant de la facture énergétique est en baisse de 4,6 %. Cette diminution est essentiellement liée à une baisse des prix moyens du pétrole et du charbon ainsi qu’à un fléchissement de la consommation pétrolière.

 

Au niveau des ménages, même si les moyennes sont souvent très trompeuses et cachent de nombreuses disparités, la dépense moyenne sur l’année 2013 a été réduite de 60 euros par rapport à 2012, pour la partie carburant. Par contre, celles liées au logement ont progressé d’une centaine d’euros. En proportion de leur consommation totale, la part énergétique représente désormais 6,2 %, chiffre en progression et qui retrouve une niveau déjà atteint en 1991.

 

1- la définition de l’Insee pour l’énergie primaire est : «l’ensemble des produits énergétiques non transformés, exploités directement ou importés. Ce sont principalement le pétrole brut, les schistes bitumineux, le gaz naturel, les combustibles minéraux solides, la biomasse, le rayonnement solaire, l’énergie hydraulique, l’énergie du vent, la géothermie et l’énergie tirée de la fission de l’uranium. »

 2- Le déficit commercial de la France s’est élevé à 61,2 milliards d’euros pour l’année 2013 (Source Service des Douanes)

Commenter cet article