Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
thierry billet

Vice président Climat Air Energie du GRAND ANNECY

Abstract Colurba, kezako ?

Publié le 22 Octobre 2014 par Thierry BILLET

Rencontre avec le responsable de l'étude sur les stratégies locales en faveur de l'adaptation aux changements climatiques (abstract colurba) mandaté par la Caisse des dépôts et Consignation Climat pour étudier les mises en oeuvre concrètes de plans climat ayant intégré la dimension de l'adaptation aux changements climatiques aux côtés de la dimension plus classique de l'atténuation.

Une des difficultés que j'ai pointée est celle de l'échelle de temps entre les changements climatiques d'ici 2030 ou 2050 et les variations météorologiques ressenties. Avec les chaleurs trés agréables de cet automne, on entend tous que cela est bon à prendre et que cela compense l'été pourri que nous avons eu. En plus cela économise du chauffage et donc diminuer notre impact carbone.

Il est impossible à l'échelle du citoyen de mesurer les conséquences de cet épisode de chaleur dans le SUD EST avec les violents orages qui ont affecté le GARD. METEO FRANCE est d'une prudence de sioux en ce domaine, alors que ses scénarios d'évolution climatique sont d'une précision stupéfiante allant jusqu'à prévoir les chutes de neige en 2030, massif par massif...

On en reste comme les Californiens à prier pour qu'il pleuve après 4 ans de sécheresse ou comme les Serbes hier à prier pour qu'il arrête de pleuvoir.

Mais la complexité des phénomènes et les incertitudes des scientifiques sur leur enchainement  rendent cela invisible. Ne parlons pas des médias qui en restent à l'immédiateté absolue des images de désolation, et plus il y a de phénomènes catastrophiques plus ils peuvent meubler les émissions d'information continue...

Dès lors, comment imaginer que le réchauffement climatique soit une catastrophe annoncée si l'on vit un épisode climatique favorable sur le plan local : Météo agréable en octobre à ANNECY, si c'est ça le réchauffement climatique, vive le réchauffement climatique !

Ailleurs c'est effectivement catastrophique, demain ce sera peut-être catastrophique ici parce que nous manquerons d'eau l'été, mais aujourd'hui c'est génial.

Il n'en faut pas plus pour que les stratégies d'adaptation au changement climatique ne soient pas perçues comme essentielles. La stratégie de l'autruche, la tête dans le sable (surtout si il est chaud) est quand même plus "fun", non ?

 

 

 

Commenter cet article