Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Internet des objets

Publié le 23 Octobre 2014 par Thierry BILLET

Colloque à PARIS sur "l'internet des objets" à l'inititiative de la Fédération nationale des collectivités concédantes (FNCCR) et d'ECOTER. L'enjeu : il y aurait déjà plus d'objets connectés dans le monde que d'humains et la tendance serait à 50 milliards d'objets connectés en 2020. Autrement dit, chacun des objets de la vie courante, de la voiture à l'ampoule électrique sera ou serait connecté à internet, ce qui permettrait de capter de l'information en continu, de la traiter et de réagir en temps réel pour modifier son comportement, réparer une panne ou un dysfonctionnement, etc.

Le SYANE, par son président Jean-Paul AMOUDRY, a présenté le travail réalisé dans le cadre du déploiement de la fibre optique en HAUTE SAVOIE et comment il s'intéresse aujourd'hui aux usages du numérique pour anticiper les besoins des populations et des entreprises et envisager les opportunités que celui-ci offre désormais.

Tous les exposés des entreprises présentes, à commencer par BOUYGUES, ont été orientés sur deux points :

1. la ville du futur sera une ville durable, économe en ressources

2. la ville doit définir sa stratégie en fonction des enjeux locaux et il y a besoin d'un pilotage politique fort pour organiser sur le territoire l'arrivée de ces nouvelles technlogies et de cette masse d'informations issue des capteurs présents dès l'origine dans les objets.

Il m'est toujours étonnant d'entendre dans la bouche d'un responsable de très haut niveau de GDF SUEZ ou de BOUYGUES des affirmations écologistes sur l'économie décarbonée inéluctable et souhaitable qui ne sont pas encore, c'est le moins qu'on puisse dire, le bien commun des élus.

On sent clairement que ces entreprises ont intégré la demande sociale des populations urbaines partout dans le monde puisqu'elles travaillent à l'échelle mondiale et qu'elles sont elles-mêmes surprises de la ringardise des politiciens français sur ces dossiers. Il suffit de comparer les propos et les actes de SCHWARTZNEGER en CALIFORNIE...