Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
thierry billet

Vice président Climat Air Energie du GRAND ANNECY

Les JOUYET et Denis DUPERTHUY

Publié le 10 Octobre 2014 par Thierry BILLET

Denis DUPERTHUY a jugé nécessaire de faire état sur son blog de sa situation professionnelle et de sa prochaine affiliation au RSA. Le même jour, dans le MONDE daté du 9 octobre, Raphaëlle BACQUE et Ariane CHEMIN publient un long article intitulé "Les Jouyet, un couple au pouvoir".

La lecture de ces deux textes parus le même jour interpelle.

Denis DUPERTHUY regrette l'échec de l'ascenceur social malgré ses diplômes.

Le MONDE raconte les connivences d'un milieu social homogène issu de la force d'intégration de l'ENA et de Sciences Po, alliée au mariage avec une héritière TAITTINGER. 

Entre Denis DUPERTHUY, militant socialiste de base, étouffé de sincérité et de volonté de transparence et Jean-Pierre JOUYET, secrétaire général de l'ELYSEE, et ami intime de François HOLLANDE, il y a un abîme qui dit la fracture qui traverse le Parti socialiste et explique que ce gouvernement mène une politique anti-sociale : les gens du pouvoir ne connaissent pas Denis DUPERTHUY, ils ne connaissent d'ailleurs aucune des autres personnes dans la même situation sociale que lui. Si VALLS et REBSAMEN persistent dans la chasse aux chômeurs "fraudeurs" , Denis DUPERTHUY sera bientôt une de leurs victimes; nécessairement considéré par eux comme volontairement chômeur puisqu'ils considéreront qu'il est impossible d'être involontairement chômeur en étant aussi diplômé...

MEDIAPART racontait l'autre jour comment CAMBADELIS, premier secrétaire du PS, avait fabriqué, avec la complaisance de son professeur appartenant à la même secte trotskyste, les diplômes lui permettant de passer son doctorat. Dans d'autres pays, il aurait démissionné le lendemain, en FRANCE, c'est normal... Denis DUPERTHUY n'a pas usurpé son doctorat et il est au chômage... CAMBADELIS a triché et il est député et premier secrétaire du PS.

On pourrait multiplier les parallèles ravageurs pour l'establishment socialiste.

Christophe GUILLUY, dans un livre polémique, dont on regrettera les imprécisions et le manque de rigueur scientifique, "La France périphérique", dénonce avec ardeur le mépris des classes dirigeantes UMP et PS pour le peuple. Si l'analyse sociologique et géographique mérite d'être discutée, la constatation d'une coupure profonde entre les "inclus" dans une mondialisation effrénée et les "exclus" considérés par les premiers comme des imbéciles et des illettrés est avérée. L'abstention aux élections et le vote F-HAINE ne seraient pour GUILLUY que des manifestations légitimes de survie politique de ce peuple méprisé relégué aux franges géographiques des métropoles régionales incluses dans la mondialisation heureuse. Loin d'une adhésion aux thèses racistes du F-HAINE, ce vote serait le cri de colère et de honte de nos concitoyens qui souffrent d'être en situation de déclassement social.

La tribune du groupe F-HAINE dans le bulletin municipal d'Octobre-Novembre illustre parfaitement comment ce parti viscéralement raciste et xénophobe entend se faire le réceptacle électoral de ces français qui se vivent comme mal aimés des élites en leur proposant de se venger de ce mépris en lui apportant leurs voix. Vote vain et dangereux, mais vote qu'il faut comprendre pour combattre le F-HAINE de manière pertinente tant son nouveau positionnement politique est efficace.

Reste que le constat d'une coupure entre les politiciens d'envergure nationale et le peuple est sans appel et que la franchise de Denis DUPERTHUY et son besoin de transparence sur sa situation personnelle témoignent de la sincérité de son engagement politique, et de son désarroi sans fard.

Commenter cet article

Gobert 10/10/2014 09:59

Merci cher Thierry pour ce soutien à Denis Duperthuy qui doit certainement (et comme beaucoup de nous) s'interroger sur notre politique, ceux qui disent l'appliquer et son avenir…
A lire aussi : d'Antoine Peillon, grand reporter à la Croix, qui publie un essai-choc : Corruption, (le Seuil). Enquête explosive sur l’exil fiscal organisé par la banque suisse UBS avec la complicité de l’État français (ces 600 milliards qui manquent à la France)…

Alain ARNAUD 10/10/2014 07:34

Oui, Thierry je partage totalement votre analyse tant nous savons, vous et moi, combien 'l'énarquitude" peut pousser certains à mépriser les laborieux, leur production et les lois qui les régissent.... Alain