Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
thierry billet

Vice président Climat Air Energie du GRAND ANNECY

Gaz de schiste, feu de paille ?

Publié le 26 Décembre 2014 par Thierry BILLET

Très pertinent article de Stéphane FOUCART qui a la lourde tâche de remplacer Hervé KEMPF au MONDE pour parler l'écologie sous le titre "gaz de schiste, feu de paille" le 9 décembre dernier.

Intéressant car au moment où le pétrole conventionnel est en chute libre, les pics de production des puits de gaz de schiste au TEXAS atteignent leur pic en 2020 et non en 2040 comme le prévoyaient les "experts" de l'agence fédérale de l'énergie aux Etats Unis dont FOUCART raconte comment ils se plantent régulièrement dans leurs prévisions. La revue NATURE précise par ailleurs que les réserves alléguées de gaz de schiste en POLOGNE ont été divisées par dix après les évaluations du bureau géologique polonais...

Bref, tout concourt à penser que les réserves de gaz de schiste ont été volontairement (?) surestimées pour justifier des dizaines de milliards de dollars d'investissements  dans les énergies fossiles non conventionnelles dans la perspective d'une croissance mondiale sans fin de la demande énergétique.

Le ralentissement de la demande de pétrole et la volonté des états du Golfe, à commencer par l'ARABIE SAOUDITE, de réduire leur production et de faire ainsi remonter artificiellement les cours du pétrole rendent possible la faillite des investisseurs qui ont massivement financé l'essor de la prospection de gaz de schiste et de pétrole "sale" issu des schistes bitumineux. Une autre bulle financière est donc susceptible d'exploser.

Il faut retenir de tout cela que la méfiance sur les allégations officielles sur les réserves d'énergies fossiles au plan mondial doit être de mise : toutes les manipulations sont possibles pour justifier tel ou tel choix stratégique au détriment des énergies renouvelables.

Chaque jour en FRANCE on nous ment sur la durabilité du nucléaire, ne jetons pas la pierre aux américains auxquels on ment sur les gaz de schiste. C'est la même volonté de faire passer pour "évidentes" des stratégies énergétiques criticables, mais protégées par le secret et la connivence avec les lobbies.

 

 

Commenter cet article