Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
thierry billet

Vice président Climat Air Energie du GRAND ANNECY

TENNERDIS

Publié le 15 Décembre 2014 par Thierry BILLET

Journée de vendredi au pôle de compétitivité TENNERDIS à GRENOBLE sur la problématique du bâtiment intelligent pour préparer la candidature de la Ville à l'appel à projets européen "smart communities" autour d'un partenariat possible avec l'Institut national du solaire et des entreprises développant des solutions de gestion "intelligente" des bâtiments.

Au-delà des contacts avec quelques entreprises privées susceptibles de démontrer à ANNECY la pertinence de leurs propositions technologiques, j'ai constaté que les questions que nous nous posons sur l'appropriation de ces nouvelles technologies par les habitants, la crainte de solutions conduisant à des comportements exactement inverses à ceux recherchés (du type du parking sur le Boulevard des anglais à NICE où le puçage des places conduit les chauffeurs à accélérer pour être le premier sur la place libre alors qu'il faut annoncer l'absence de places pour dissuader le chauffeur d'entrer dans la rue concernée...), la nécessité d'une évaluation des changements produits par ces nouvelles technologies étaient partagés par tous les participants venant de l'Université ou des entreprises.

J'étais le seul élu et c'était dommage car ces discussions n'étaient nullement techniques : elles posaient toutes la question de l'isolement de la FRANCE sur ces questions énergétiques du fait de l'omniprésence du nucléaire et d'EDF. Pour ne donner qu'un exemple concernant les problèmes posés par l'introduction de l'électricité produite par les énergies renouvelables dans le réseau, le développement à outrance du chauffage électrique oblige en FRANCE à consommer de l'électricité le soir et la nuit, alors qu'ailleurs en EUROPE, personne ne se chauffe à l'électricité. Ceci réduit donc les problèmes posés par la discontinuité de la production photovoltaïque la nuit puisque personne n'en a besoin pour se chauffer; ce qui est la principale utilisation de l'électricité la nuit au moment où le solaire ne fonctionne pas.
Tout ceci conforte la priorité à donner à la réduction des besoins de chauffage de l'habitat parce que cette solution est directement et immédiatement efficace.

 

Commenter cet article

René JULIEN 16/12/2014 18:47

Le programme européen , le voilà :

http://www.lemonde.fr/pollution/article/2014/12/16/la-commission-europeenne-devrait-abandonner-les-paquets-air-et-economie-circulaire_4541368_1652666.html

"Smart communities" avez vous dit ?

Wouaf , wouaf , wouaf !

René JULIEN 15/12/2014 18:17

J'ai pas tout compris du jour , de la nuit , du solaire et de l'électrique nucléaire , mais je ne chauffe pas la nuit ou très peu , et me réfugie sous la couette .

Il est significatif que ce soit les techniciens et les universitaires qui posent des questions politiques .

Merci d'avoir fait l'effort de représenter l'espèce élue en cette réunion ,et de ce rendu moins lénifiant que le discours convenu habituel .

Tennerdis , ça se traduit comment ?