Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
thierry billet

Vice président Climat Air Energie du GRAND ANNECY

F HAINE, des silences avant des alliances ?

Publié le 5 Février 2015 par Thierry BILLET

Le débat interne à l'UMP sur l'attitude à adopter à la législative partielle du DOUBS et qui aboutit sur le fil à une position de "ni PS ni F-HAINE",  préfigure clairement le débat de décembre 2015 au soir du premier tour des régionales. Si Laurent WAUQUIEZ est le candidat de l'UMP aux régionales en RHONE ALPES- AUVERGNE, il proposera une alliance au F-HAINE pour gagner la Région si il en a besoin, comme l'avait fait MILLION en son temps avec le soutien de l'UMP de HAUTE SAVOIE à l'exception notable de Bernard ACCOYER. Tout comme Xavier BERTRAND en NORD- PAS DE CALAIS-PICARDIE.

Ce n'est pas pour rien que l'UDI a marqué ses distances avec M. WAUQUIEZ. Ce mercredi matin, sur France Info, le président de l'UDI Jean-Christophe Lagarde a déploré très clairement la "droitisation extrême" du député UMP de Haute-Loire Laurent Wauquiez. Il a annoncé qu'avec Laurent Wauquiez, "il y a un problème de ligne politique. Si c'est Michel Barnier qui est désigné (...) nous pourrons faire liste commune". Si c'est Laurent Wauquiez, "nous ne pourrons pas être sur la même liste".
Derrière le désaccord entre JUPPE et l'aille droitière de l'UMP, derrière l'apparence d'un renvoi dos à dos, il y a l'opportunisme d'une alliance discrète ou explicite avec l'extrême droite dans des scrutins à la proportionnelle comme les Régionales et les aspirants barons régionaux de l'UMP sont prêts à cela.

Un F-HAINE qui tire les marrons du feu de la désagrégation sociale à MONTBELIARD comme ailleurs. Mais comment convaincre leurs électeurs que ce vote est sans aucune efficacité politique ? Quand on constate à ANNECY que les 4 élus F-HAINE sont silencieux sur tous les sujets de l'ordre du jour du conseil municipal, on sait que ce n'est pas sur la qualité de leur travail de préparation du conseil municipal qu'ils sont appréciés par leurs électeurs. Ils savent que leur électorat s'en moque : il a poussé un coup de gueule et ça lui suffit.

C'est là le piège pour l'UMP de ne pas choisir au second tour : en mettant le PS et le F-HAINE dans le même panier, l'UMP crédibilise le vote extrêmiste et le banalise => il incite ainsi son propre électorat à voter pour le F-HAINE puisqu'il est aussi "normal" de voter pour l'extrême droite que pour un parti de gauche. L'UMP siphonne donc lui-même son électorat. SARKOZY s'en est lui même aperçu en proposant à l'UMP de ne pas retenir le "ni ni" cette fois. Il sait qu'au niveau électoral actuel du F-HAINE, l'UMP en le banalisant et en permettant de ce fait son élection au second tour, crée les conditions de sa propre déchéance électorale. En rompant avec le cordon sanitaire voulu par CHIRAC entre l'UMP et l'extrême droite, l'UMP donne du crédit au F-HAINE, un crédit qui lui coûtera cher aux prochaines élections.

 

Commenter cet article