Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
thierry billet

Vice président Climat Air Energie du GRAND ANNECY

Déchets, bilan 2014

Publié le 10 Avril 2015 par Thierry BILLET

Le bilan de la production de déchets dans l'agglomération permet de mesurer les efforts de réduction des déchets à la source que nous avons collectivement réalisés et le bilan du tri sélectif avec des filières de plus en plus nombreuses de recyclage des déchets par des organismes collecteurs agréés.

C'est ainsi que pour les déchets électriques et électroniques (D3E), 1.097 tonnes ont été collectées en 2014, ce qui a généré 91.000 euros de recettes de l'organisme collecteur et une économie de 35.000 euros d'incinération... Outre le recyclage de ces produits de haute valeur et le gain en pollution de leur valorisation.

Les déchets dangereux spécifiques comme les peintures et autres vernis ramenés en déchèterie ont représenté 117 tonnes, pour 10.420 euros de rétrocession de l'organisme collecteur, mais 78.000 euros d'économie d'incinération car ils auraient dû être évacués vers une installation spéciale très coûteuse et non à l'usine SYNERGIE de CHAVANOD compte-tenu de leur toxicité.

L'enquête de satisfaction réalisée par téléphone début 2015 auprès d'un panel représentatif d'habitants a montré que le service satisfait 93% des habitants en 2014 comme en 2011, malgré la réduction de la fréquence des collectes et du ramassage des encombrants en pied d'immeubles. Ce qui prouve que les annéciens ont parfaitement compris qu'il fallait arrêter de tout jeter n'importe comment et qu'il fallait adapter la collecte aux objectifs ambitieux de tri que nous nous sommes fixés. 80% des habitants affirment qu'ils trient tout ou presque de leurs emballages contre 75% en 2011. 58% trient par conviction contre 43% en 2011. 51% disent avoir apposé un « stop pub » sur leur boites aux lettres (je pensais que c'était plus !). Mais 93% pensent que les déchets son une thématique majeure contre 65% en 2011. Et 88% estiment qu'il est facile ou très facile de trier dans l'agglomération.

Une grande évolution est que 19% citent la nécessité de limiter les emballages à la source contre 5% en 2011 : la prise de conscience de la responsabilité sociale et environnementale des producteurs de déchets est passée par là, même si ils estiment trop souvent que la création des organismes de collecte spécialisée suffit à respecter leurs engagements. Alors que ce n'est pas le cas, on ne répétera jamais assez que le meilleur déchet est celui qu'on ne produit pas.

Pour ma plus grande joie, ce sont maintenant 200 lombricomposteurs qui ont été distribués dans l'agglomération. Je me souviens encore de la tête des membres de la commission quand j'avais amené mon lombricomposteur en réunion à la mairie de CRAN pour leur montrer comment cela fonctionnait. Je les remercie de m'avoir fait confiance, et ça marche !

Prochaine étape : des lieux où déposer et échanger les livres pour supprimer complètement l'envoi des livres à l'incinération. Un livre dont on ne veut plus est un livre à mettre à la disposition d'un autre, pas un déchet à jeter. Vous pouvez commencer dès maintenant à laisser vos livres en libre service dans un lieu de réunion, une salle d'attente publique, sur un banc avec une petite mention expliquant qu'il est là pour être pris, lu, redonné... Demandez des autocollants à www.agora74 mais vous pouvez simplement l'écrire sur la page de garde.

 

 

 

Commenter cet article