Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
thierry billet

Vice président Climat Air Energie du GRAND ANNECY

NATURA 2000 autour du lac

Publié le 25 Avril 2015 par Thierry BILLET

La cluse du lac est sertie de plusieurs sites classés au titre de la directive européenne NATURA 2000 : le roc de chère, les marais de l'enfer et les roselières de SAINT JORIOZ, le marais de GIEZ, FAVERGES et DOUSSARD, le marais du Bout du lac. C'est ASTERS, le conservatoire d'espaces naturels de la Haute Savoie qui assure la suivi scientifique et la gestion de ces espaces pour éviter qu'ils ne se referment ou ne s'assèchent en assurant des fauchages traditionnellement réalisés mais abandonnés depuis, ou pour essayer de limiter la progression de plantes invasives comme la berce du Caucase. Ces espaces contiennent des espèces floristiques rares comme le liparis ou l'orchis du marais.

J'ai le plaisir de présider le comité de gestion de ces sites au nom du SILA qui vient de valider le travail réalisé en 2014 et d'adopter le programme de travaux et d'animation foncière pour 2015 car plusieurs de ces sites appartiennent en partie au Conservatoire du littoral qui continue de proposer aux propriétaires l'acquisition de nouvelles parcelles pour en assurer la gestion et la préservation définitive.

n

Commenter cet article

Daniel 25/04/2015 14:34

Salut !
certie ou sertie ?

Billet 26/04/2015 17:13

sertie ! merci

A Perrier 25/04/2015 09:02

Concernant le lieu "la digue" au coeur des marais de l'enfer sur la commune de Saint-Jorioz, je me pose quelques questions :
- les travaux d'aménagement sont-ils terminés ?
- pourquoi ne pas avoir mis de lyres à vélos plutôt que ces parcs ne permettant pas d'attacher les vélos à un point fixe ?
- pourquoi avoir recouvert les marches qui permettaient, surtout aux personnes les moins sportives mais habituées du lieu, de descendre dans l'eau pour aller nager ?
- y a-t-il un consensus non affiché mais qui se traduit dans les aménagements, comme à Annecy-le-Vieux, de concentrer les baigneurs sur les plages "ouvertes au public" en rendant les accès au lac plus problématiques ?

Billet 26/04/2015 17:13

C'est le conservatoire du littoral qui a pris en charge ces travaux pour canaliser la fréquentation et la sécuriser en protégeant le milieu comme c'est sa vocation.