Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
thierry billet

Vice président Climat Air Energie du GRAND ANNECY

Soutenir des femmes et des hommes courageux partout dans le monde

Publié le 9 Juillet 2015 par Thierry BILLET

Soutenir des femmes et des hommes courageux
partout dans le monde

Pourquoi la REVUE DURABLE estime t'elle cette campagne si importante au point de lui consacrer un dossier complet, de nous y engager ainsi et de vous entraîner dans cette aventure ? Parce que l’actualité nous y pousse. Jugez plutôt.


En mai 2015, dans l’Alberta, au Canada, Rachel Notley créé la surprise en remportant les élections. Une de ses promesses électorales est de retirer le soutien de cette province à la construction de l’oléoduc Keystone XL, qui doit acheminer son bitume vers des raffineries du golfe du Mexique. Fin juin 2015, les élus du Lancashire, comté au nord-est du Royaume-Uni, refusent d’octroyer le premier permis d’extraction à grande échelle de gaz de schiste du pays. Cela contre l’avis des fonctionnaires qui ont instruit ce dossier et malgré la très forte pression du Gouvernement Cameron.

Partout dans le monde, de tels actes de résistance se multiplient : en Australie, en Allemagne, en Inde, en Ecosse, en Amérique latine et du Nord, des centaines de milliers citoyens déterminés agissent avec courage pour qu’un maximum d’énergies fossiles reste sous terre et empêcher ainsi l’irréparable.

Parfois, ils gagnent politiquement. Mais le cas de la mer des Tchouktches évoqué la semaine dernière le prouve : il n’est pas possible d’arrêter un à un tous les projets d’oléoducs, de mines, de plates-formes offshores, d’infrastructures portuaires et autres aménagements gigantesques et terriblement destructeurs qui sont nécessaires pour extraire, transporter puis transformer des hydrocarbures de plus en plus sales à mesure que les sources les plus faciles à exploiter s’assèchent. Aussi, pour que les deux tiers des réserves fossiles restent sous terre, il faut s’attaquer à la logique qui conduit l’industrie fossile à extraire toujours plus de combustibles fossiles de la Terre.
 

Les Suisses et les Français peuvent directement contribuer à ce changement de logique et de cap. Voici comment et pourquoi.


La Banque nationale suisse a investi 2 milliards de francs dans les entreprises états-uniennes qui exploitent des gaz et des huiles de schiste, des sables bitumineux et/ou du charbon. De même, le Fonds de réserve français pour les retraites, fonds d’investissement public, a placé 2 milliards d’euros dans des entreprises fossiles. Est-ce là l’usage qu’on souhaite voir nos Etats faire avec nos fortunes collectives ? Est-il possible de laisser des centaines de milliers de citoyens dans le monde se mobiliser pour défendre notre intérêt commun – la stabilité du climat – sans le lever le petit doigt pour les aider à nous sauver alors que nous disposons d’un levier majeur avec notre argent aujourd'hui si mal utilisé ? Cet argent peut servir à financer la transition énergétique plutôt que la course actuelle vers le pire.

C’est pour aider à faire comprendre l’importance de ce levier à notre disposition, en Suisse et en France, que nous voulons rédiger ce dossier et participer à cette campagne. C’est pour montrer qu’il est possible de canaliser notre argent vers le meilleur plutôt que vers le pire que nous vous demandons, aujourd’hui, de nous soutenir dans cet engagement éminemment juste.
 
Nous soutenir, c’est vous associer à cet engagement. C’est vous rapprocher de notre action. C’est resserrer nos liens. C’est donc aussi pour nous le moyen de nous sentir moins seuls. Si d’autres personnes encore permettent à cette collecte d’arriver au bout de son objectif, nous serons encore plus habités, lors de la préparation de ce dossier et lorsque nous mènerons campagne cette automne et cet hiver, par votre présence, votre volonté de coopérer, votre motivation.

Voilà, en très bref, la logique essentielle derrière ce financement participatif.
Pour y contribuer:

www.kisskissbankbank.com/liberons-nous-des-energies-fossiles.
Ou, si vous le préférez, vous pouvez verser votre contribution en ligne sur :
www.larevuedurable.com/fr/faire-un-don ou par virement bancaire

Commenter cet article

René JULIEN 11/07/2015 14:28

Si vous voulez vraiment encourager des hommes et des femmes courageux , vous pouvez verser dans les deux ans 30 milliards d'euros à Alexis Tsipras .