Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
thierry billet

Vice président Climat Air Energie du GRAND ANNECY

Oui à la fusion à 4 ! Champagne !

Publié le 25 Septembre 2015 par Thierry BILLET

"Trop vite, pas assez concerté, pas mandaté pour le faire, pas de projet" : toutes les arguties sont utilisées pour voter contre la fusion des communes. Au demeurant chaque parti politique se divise pour voter différemment dans chaque commune de l'agglo sur cette question, au lieu de faire des propositions communes et consensuelles, ce qui est le moins qu'on puisse attendre d'un "intellectuel collectif" comme devrait fonctionner un parti politique. Mais c'est le problème général du fonctionnement et de l'utilité des partis politiques aujourd'hui.

Reste l'essentiel : le mouvement de fusion d'ANNECY, CRAN GEVRIER, MEYTHET et SEYNOD est enclenché et c'est une formidable nouvelle et une réelle opportunité qu'il faut soutenir. Il aura fallu pour cela en passer par la case "fusion à 13" pour en arriver à ce résultat moins ambitieux et moins intéressant financièrement, mais si il n'y avait pas eu ce coup de pied dans la fourmillière lancé par le Préfet et Jean-Luc RIGAUT, rien n'aurait avancé. Je l'avais d'ailleurs appelé de mes voeux en avril 2015 à propos d'une déclaration de Bernard ACCOYER et je vous renvoie à cet article "commune nouvelle" un peu prémonitoire.

Car ce qui est intéressant sur le plan politique c'est qu'ANNECY LE VIEUX ne s'associe pas à ce mouvement pour des raisons politiques évidentes : Bernard ACCOYER voulait profiter de la fusion à 5 pour imposer une remise en cause en profondeur du contrat social qui lie les communes annéciennes à leur population, contrat social issu de la période démocrate chrétienne d'après la guerre et qui a exclu les privatisations des services publics, préférant le recours aux régies municipales, affirmant la confiance dans le service public local, etc. C'est cette remise en cause de ces principes fondateurs que les maires des 4 communes ont clairement refusé d'accepter et c'est une réelle satisfaction.

Ceci m'amène d'ailleurs à regretter que dans un des articles de son blog que je découvre en rentrant, Denis DUPERTHUY mette à nouveau en cause un fonctionnaire territorial : cela n'est pas acceptable. Un autre conseiller municipal éminent avait déjà fait cela dans le mandat précédent à propos du directeur général des services... D'où que cela vienne sur le plan politique, les fonctionnaires territoriaux n'ont pas à être soumis à la critique publique par les élus sur leur façon de servir. L'indépendance liée à leur statut les oblige et leur permet de travailler avec n'importe quelle majorité municipale : les élus passent et les fonctionnaires restent. Dès lors, écharpons nous entre élus, mais laissons les fonctionnaires en dehors des critiques politiciennes, encore plus quand il s'agit d'un agent exemplaire engagé depuis toujours dans le développement du "bio" et du "local" dans la restauration collective qui est un des grands succès de la Ville (et de la gestion directe plutôt qu'en sous traitance au privé).

Ceci étant dit, la création d'une ville de plus de 100.000 habitants prendra quelques années pour être mise en oeuvre, mais quel chantier magnifique pour les élus et pour les agents du service public territorial ! Champagne !

 

Commenter cet article

René JULIEN 30/09/2015 18:56

à suivre l'actualité par la presse , on a de la peine à suivre .
C'est plutôt la con-fusion.
les citoyens de base sont aux abonnés absents, mais ça ne semble pas être le problème à résoudre ;
La démocratie selon Bercy et l'optimisation libérale , c'est kekchose !.

René JULIEN 25/09/2015 13:31

Qu'est ce que ça donne en termes de puissance de frappe budgétaire ?

La supra-communalité et l'Europe , c'est comme le nucléaire : la fission est plus facile que la fusion, mais plus dangereuse . Enfin entre le CERN et ITER , on est pas trop mal placé pour trouver des issues .

Pour quoi faire ? , dirait la démocratie participative . M'étonnerait qu'elle demande un centre des congrès .

gay robert 25/09/2015 09:39

pour exemple la communauté de commune de Rumilly un seul decideur le président majoritaire les maires n'ont aucun pouvoir de décision ils leur reste leur écharppe et les responsabilités
voila comment Bernard Accoyer VA DEVENIR MAIRE D 'ANNECY sans etres élu bon courage m Rigaut