Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
thierry billet

Vice président Climat Air Energie du GRAND ANNECY

Vite, la faute à Météo France !

Publié le 5 Octobre 2015 par Thierry BILLET

Des élus sans vergogne (mais dans ce département, qu'y a t'il d'autres entre MM. CIOTI et ESTROSI ?), relayés par des journalistes attirés par le bon vieux scandale médiatique mettent en cause Météo France à propos du drame survenu dans les ALPES MARITIMES. Pas un mot sur la multiplication de ces phénomènes d'une violence inédite en lien avec le réchauffement climatique, pas un mot sur l'imperméabilisation des sols qui accélére le ruissellement de l'eau et empêche toute infiltration, pas un mot sur les constructions dans des zones historiquement inondables... Un bouc émissaire, vite  pour qu'on n'évoque pas la maitrise de l'urbanisation et le reste !

Commenter cet article

Bruno Perrier 05/10/2015 14:14

Dans la plupart des cas la montée rapide des eaux est due aux déchets végétaux qui forment des barrages.
Or les riverains sont tenus (cours d'eau non domaniaux) d'en assurer l'entretien (Art l214-14 et L342-1 du code de l'environnement). en cas de défaillance de ces derniers les collectivités peuvent prendre cet entretien en charge, en envoyant éventuellement la facture au propriétaire, il faut prendre pour cela un Arrêté de DIG (déclaration d'intérêt général ou d'urgence) Art L151-36 à40 du code rural. Ceci n'a rien de compliqué, Megève est en train de le faire.
Les communes ne manquent donc pas de moyens, elles peuvent aussi faire attention en élaborant leurs documents d'urbanisme, mais ceci suppose d'admettre que l'intérêt général passe avant la rente foncière.

Alain ARNAUD 05/10/2015 18:13

Le code de l'environnement et/où le code rural qui comporte des dispositions similaires ne sont quasiment jamais appliqués dans nos régions, j'en suis le témoin direct pour fréquenter les rivières en toutes saisons et dans une grande partie du département... Cela est vrai depuis des dizaines d'années durant lesquelles les propriétaires riverains (qui le sont jusqu'au milieu de la rivières) n'ont pas répondu à leurs obligations; qu'il s'agisse de particuliers, d'entreprises ou de communes .... Afin de s'en convaincre et par exemple voir : http://blogs.mediapart.fr/blog/h2o-74/061114/la-clusaz-reportage-photographique-sur-une-realite-qui-derange

René JULIEN 05/10/2015 13:52

Pour avoir eu au cours de ma carrière , eu à alimenter et parfois rédiger des POS ou cartes communales , je sais le poids de ce qu'on appelait les annexes sanitaires , traitant aussi bien des eaux pluviales que des eaux usées . Je me souviens aussi de la difficulté que nous avions , comme techniciens , à faire vraiment faire prendre en compte par les élus les conséquences de nos calculs . Ils ont toujours été plus sensibles au cout du mètre carré plus ou moins viabilisé , et à la pression de leurs électeurs consommateurs , qu'à la prise en compte sérieuse d'un risque appréhendé par les statistiques et des modélisations auxquelles ils ne pigent rien .

Entre un "certainement" en espèces sonnantes et trébuchantes , immédiat , et un "emmerdement" aléatoire ayant peu de "chance" de survenir durant leur mandat , il n'y a pas photo ! La décentralisation n'a pas vraiment mis les préfets en position de résister sans risque ...pour eux .
Je ne suis pas sur que sur Annecy , au cas de 200 mm de pluie en 3 heures , on n'aurait pas des morts dans certains parkings souterrains ou semi enterrés .

Arnaud alain 05/10/2015 12:59

Oui Thierry, pas de scrupules chez ces "responsables" qui nient l'hyper urbanisation qu'ils encouragent par leurs signatures, l'absence d'entretien des rivières par la non application du code rural et la sur canalisation de certains cours d'eau ce qui accélère les débits destructeurs ..... Ce sont pourtant eux, l'état et leur inertie qui sont responsables de ces homicides par imprudence ..... Voilà 30 ans que mon constat personnel est fait (catastrophe du Gd Bornand et débordements destructeurs de campings dans les Aravis....)