Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Tunnel sous le SEMNOZ, oser la vérité.

Publié le 18 Décembre 2015 par Thierry BILLET

Dominique PUTHOD a eu le courage de dire tout haut lors d'une réunion du conseil départemental ce que tout le monde savait depuis longtemps, à l'agglo comme au conseil départemental : la C2A n'a plus la possibilité de dépenser les 80 millions d'euros prévus pour financer les accès au tunnel routier sous le SEMNOZ. L'agglo va se retrouver dans une situation budgétaire qui va la contraindre à réduire son programme d'investissement par deux ou par trois compte-tenu des restrictions de dotation budgétaire certaines qu'elle va subir. Peu d'élus ont déjà intégré cela concrètement.

De plus, les modifications de compétence entre la Région et le Département en matière d'aménagement du territoire vont évidemment poser le problème de la compétence juridique du Conseil départemental de la HAUTE SAVOIE dans ce projet. Est-ce que la Région, confrontée elle-aussi à une cure d'austérité, reprendra ce projet alors que les manques sont bien plus criants ailleurs ? Rien n'est moins sûr.

Le conseil d'agglomération d'hier soir a mandaté le président pour renégocier avec le conseil départemental. Les remarques pertinentes de Jean BOUTRY sur le caractère obsolète de ce projet exclusivement routier se heurtent aux regrets des porteurs du projet vieux de 30 ans de ne pas l'avoir réalisé plus tôt...

A force de persuader les citoyens que l'impôt est mauvais, qu'on en paie trop, que c'est là le pire des maux, droite et gauche réunies ont réussi ce tour de force de creuser la tombe des projets d'infrastructure qu'elles projettent de réaliser. Ne restent plus que les partenariats public/privé  où la collectivité ne finance pas l'investissement mais paiera des loyers délirants pour remplir les poches des banques et de l'investisseur... Espérant qu'au moment de payer, ce ne seront plus les mêmes élus qui siégeront que ceux  qui se sont faits prendre en photo lors de la première pierre. L'impôt c'est la solidarité, c'est l'un des héritages de la Révolution française que nos gouvernants nationaux se sont accordés à tuer.