Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
thierry billet

Vice président Climat Air Energie du GRAND ANNECY

Pierre LAMY

Publié le 14 Février 2016 par Thierry BILLET

Parce que je replonge pour les besoins d'un dossier sur les obstacles mis à l'accomplissement des missions de l'inspection du travail et parce qu'une fois de plus la tribune du F HAINE dans le bulletin municipal est à vomir, me voilà parti à la recherche de Pierre LAMY qui a donné son nom - après son assassinat par les nazis juste avant la libération d'ANNECY en 1944 - à la salle municipale rue de la république.

Sa biographie sur WIKIPEDIA rappelle ce qui marquait l'inspection du travail des années 1930. D'une part, malgré la création de l'inspection du travail en 1892, il n'y avait pas un inspecteur du travail dans chaque département au lendemain du Front populaire, et notamment en HAUTE SAVOIE. D'autre part, parce que l'essentiel de la mission de l'inspection du travail était encore la protection de la maternité et la lutte contre le travail des enfants, les inspecteurs du travail étaient fréquemment des anciens instituteurs. 

Rappelons que la création de l'inspection du travail à la fin du XIX° siècle n'était pas le résultat d'une lutte ouvrière, mais la conséquence de la perte de l'Alsace et de la Lorraine attribuée en particulier au fait que les enfants travaillant trop tôt dans l'industrie étaient en trop mauvais état sanitaire pour aller à la guerre. Il faut lire les débats parlementaires de l'époque à ce propos. L'interdiction du travail des enfants dans les années 1840 était lui-même la résultante du "rapport sur l'état moral et matériel des salariés en France", oeuvre du Docteur VILLERME, médecin...militaire.

Et que pour éviter la création d'une institution étatique qui puisse rentrer comme bon lui semble dans les entreprises pour constater les conditions de travail, les industriels les plus combatifs prirent les devants en créant ce qu'ils considéraient comme leur propre inspection du travail , des associations en charge de contrôler la conformité des machines dont la plus célèbre existe encore : l'APAVE, association des propriétaires d'appareils à vapeur. Faisons mine de nous contrôler nous mêmes pour éviter que l'Etat ne se donne les moyens de nous contrôler. Un viatique qui perdure...

Commenter cet article

Chris 15/02/2016 10:14

Très instructif, merci l'ami !