Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
thierry billet

Vice président Climat Air Energie du GRAND ANNECY

Quand la gauche se réinventait...

Publié le 4 Avril 2016 par Thierry BILLET

Oserais-je dire que ce fut sur le plan politique les plus belles années de ma vie ? En tous cas, celles qui m'ont le plus marqué par les rencontres de militants engagés pour certains dans le soutien à l'indépendance de l'ALGERIE, mais aussi de mai 1968, et pour ceux de ma génération dans LIP, le coup d'état de Pinochet (le 11 septembre pour moi c'est d'abord le CHILI), le LARZAC, la loi pour la légalisation de l'avortement... Et voilà que Bernard RAVENEL ranime ces souvenirs. Je cours acheter son livre !

Réduction du temps de travail, décentralisation et démocratie locale, émancipation des femmes, alternatives au nucléaire militaire et civil, solidarité envers le Sud et l’Europe de l’Est, égalité des droits pour les immigrés, importance du lien structurel entre crises de l’environnement et du capitalisme : sur tous ces thèmes, on découvrira à quel point, sur trente ans (1960-1989), le PSU a joué un rôle précurseur et visionnaire.
 

Le Livre :

Fondé en 1960 pour lutter contre la guerre d’Algérie, longtemps conduite par les socialistes, le Parti socialiste unifié (PSU) s’est rapidement donné les moyens politiques d’une stratégie authentiquement socialiste que ni le Parti communiste ni la SFIO n’étaient en mesure de proposer. C’est l’histoire méconnue de cette organisation visionnaire que Bernard Ravenel – qui en fut membre jusqu’à sa dissolution en 1989 – retrace dans ce livre, avec passion et rigueur. Il y montre comment un parti a pu, par l’action et la réflexion, interpeller la société, souvent à contre-courant, sur les enjeux cruciaux dont dépend l’avenir même de l’humanité, hier comme aujourd’hui.

Seul parti à soutenir pleinement le mouvement de Mai 68 et ses aspirations antiautoritaires, le PSU a tenté de tirer les leçons de cette formidable insurrection civile pour construire un projet de société mariant socialisme et liberté. Progressivement, à partir des mobilisations sociales et à travers des débats souvent intenses, il a avancé des propositions que la gauche historique a longtemps refusé de prendre en compte. Réduction massive du temps de travail, décentralisation et démocratie locale, émancipation des femmes, alternatives au nucléaire militaire et civil, solidarité avec les peuples du Sud et d’Europe de l’Est, égalité des droits pour les immigrés, importance d’agir en fonction du lien structurel entre crise de l’environnement et crise du capitalisme : sur tous ces thèmes, on découvrira avec surprise à quel point le PSU a joué un rôle précurseur de « lanceur d’alerte ».

Loin d’être un accident de l’histoire, le PSU, du fait aussi de sa composition plurielle initiale où se côtoyaient intellectuels, cadres, ouvriers, paysans et étudiants, chrétiens et athées, réformistes et révolutionnaires, a pu anticiper des problèmes qui restent irrésolus et même aggravés. Une lecture salutaire pour tous ceux qui entendent aujourd’hui participer à la construction de l’avenir.

 

L’auteur :  Bernard Ravenel, agrégé d’histoire, a été membre du PSU dès sa fondation, en 1960. Chargé des relations internationales du PSU de 1974 à 1984, il est l’auteur de plusieurs livres consacrés aux problèmes méditerranéens, dont Méditerranée : le Nord contre le Sud ? (L’Harmattan, 1990) et Méditerranée : l’impossible mur (L’Harmattan, 1995).

 

Quand la gauche se réinventait...
Commenter cet article