Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
thierry billet

Vice président Climat Air Energie du GRAND ANNECY

LAC, interpellation de M. Le Préfet

Publié le 4 Juin 2017 par Thierry BILLET

Les associations utilisatrices du lac (Pêcheurs, kayakistes, naturalistes, etc.) viennent d'adresser au Préfet un courrier circonstancié par lequel elles demandent de limiter la puissance des bateaux à moteur sur le lac et de limiter et contrôler les accès des bateaux stockés sur des "ports à sec" et empruntant le lac sans avoir à être autorisés au titre de boucles permanentes. Les associations rappellent notamment les risques liés au contenu des ballasts de bateaux provenant de l'extérieur et susceptibles de contenir des produits ou des espèces dangereuses pour l'écologie du lac.

Cette interpellation est légitime. Depuis ma barque à rames, je vois arriver sur le lac des bateaux hypertrophiés quant à leur puissance, sans intérêt réel pour une activité sportive ou de navigation, alors qu'évoluent des bateaux à voiles modestes et superbes au milieu des pêcheurs et des avirons. C'est ce paysage lacustre et ces activités qui font la réputation de notre lac et son caractère emblématique.

Nous avons besoin de fixer un cap pour le lac : celui d'une part de l'évolution de la motorisation vers l'électrique à un terme à fixer, mais qui ne doit pas dépasser 2030 pour les plus gros bateaux qui sont difficiles techniquement à faire évoluer.  Et celui de la limitation des puissances des moteurs pour éviter une surenchère dangereuse sur le plan de la sécurité car notre lac est petit et  trop de puissance est nuisible pour les activités de détente et de pêche. De ce point de vue, nos futurs plans locaux d'urbanisme intercommunaux doivent fixer le cap du statu quo sur les ports à sec.

Plus de bateaux de plus en plus puissants n'est pas compatible avec la protection du milieu lacustre qui est notre tâche sacrée : le lac est menacé par le nouveau régime climatique; son équilibre va devenir de plus en plus instable au fur et à mesure que la neige va diminuer sur le bassin versant; ce qui est malheureusement inexorable. Prenons soin de lui en ne lui faisant pas subir, en plus des évolutions climatiques, des nuisances humaines inutiles.

Commenter cet article

jade 05/06/2017 18:15

si on veut tendre vers moins de nucléaire, pourquoi ne pas anticiper et se tourner vers d'autres sources d'énergie que l'électrique pour notre lac : solaire (déjà utilisé ailleurs avec succès) hydrogène etc
cordialement

René JULIEN 05/06/2017 19:50

Vous ne semblez pas avoir bien saisi le propos du billet .

Je ne savais pas que le lac d'Annecy avait besoin d'énergie .

Même pour de l'énergie solaire , y a pas le feu au lac !

René JULIEN 05/06/2017 12:04

Si les élus , pour une fois , sont en phase et clairs sur le sujet , je ne vois pas le préfet refuser de rester ferme , comme il a du parfois le rester seul dans le passé , pour conserver une sérénité raisonnable au lac menacé par l'hubris marchand et consommateur .