Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
thierry billet

Vice président Climat Air Energie du GRAND ANNECY

Stratégie lumière, quel est le bon éclairage public ?

Publié le 12 Juin 2017 par Thierry BILLET

Groupe de travail sur la stratégie lumière de l'agglomération autour de la thématique du "bon" éclairage. Que veut on éclairer ? Pour quels usages ? L'éclairage public n'a aucun caractère obligatoire, rappelons le.

L'idée de la trame noire qui assure aux animaux nocturnes un milieu favorable, mais aussi aux arbres dont on a mesuré qu'ils étaient perturbés par l'éclairage trop violent qui affecte leur chronobiologie est une idée forte.

Mais ailleurs l'éclairage public permet la convivialité et la rencontre. Qu'en est il d'ailleurs de la sécurité des biens et des personnes si l'on éteint l'éclairage public ? Toutes les idées circulent sur le sujet. Ce qui est certain c'est que les communes qui ont totalement éteint leur éclairage ne rencontrent aucune aggravation de la délinquance, comme si les voleurs avaient peur du noir et que les trafics avaient plus de mal à se trouver dans le noir absolu.

Et éclairer les routes comme on le fait depuis des dizaines d'années, ça sert à quoi ? Les voitures ont des phares : plus c'est éclairé, plus elles vont vite; or nous cherchons à apaiser la ville et nous venons de décider d'éteindre l'éclairage public sur la rocade. En faisons nous un règle générale ou bien différencions nous le traitement de l'éclairage en privilégiant les modes doux qui ont besoin de cheminer en sécurité ?

Prochaine réunion avec la Ligue de protection des oiseaux pour approfondir la thématique biodiversité nocturne, puis avec les services de répression pour la sécurité des biens et des personnes, sans oublier les commerçants qui ont nécessairement des idées et des craintes sur la réduction de l'éclairage public.

Commenter cet article

René JULIEN 15/06/2017 11:45

Et lux non fuit ?

PS : sur l'éclairage inutile des voies routières , je me souviens qu'avec l'ONSER on le savait ( et disait ) déjà dès 1985 , mais que les élus "éclairants" n'ont jamais voulu en tenir compte . Il est vrai qu'on a longtemps admis que chaque candélabre planté pouvait rapporter une vingtaine de voix aux élections .

Bon courage !