Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
thierry billet

Vice président Climat Air Energie du GRAND ANNECY

Plan de déplacements urbains, l'atelier du 5 octobre

Publié le 8 Octobre 2017 par Thierry BILLET

Le plan de déplacements urbains du Grand ANNECY est maintenant dans un phase de finalisation. L'atelier du 5 octobre était ouvert à la société civile très largement, sur le modèle du club air climat qui essaime maintenant dans la plupart des réflexions engagées par l'agglomération, en lien avec le conseil local de développement qui en constitue un autre volet plus généraliste. Le questionnaire sur les pratiques et les attentes des habitants a été rempli plus de 2.000 fois et constitue donc une base de travail pertinente. Il en ressort plusieurs enseignements forts.

J'en retiens que le principal frein au développement du vélo est le manque de sécurité perçu par nos concitoyens. C'est donc la nécessité d'une circulation apaisée qui est centrale et la zone 30 déployée d'ici la fin 2017 est une première réponse adaptée à cette demande sociale forte. Le second frein est le vol et donc l'agglomération a pris la responsabilité de mettre en place en 2018 plusieurs parcs à vélos ou consignes sécurisées. Le club air climat va donc travailler sur les différentes options possibles pour une bonne sécurisation, un accès facile des vélos et une insertion urbaine agréable et pourquoi pas végétalisés ?

L'autre élément qui m'a marqué est qu'en période de pointe le matin, l'occupation moyenne des voitures est de 1,1 personne par voiture. Il suffirait que nos concitoyens se prennent par la main pour covoiturer et nous circulerions immédiatement beaucoup mieux... Nous avons quand même 6.150 déplacements en voiture par jour pour circuler à l'intérieur de la rocade sans en sortir et parcourir moins de 3 kilomètres. Autrement dit un déplacement qui peut se faire sans problème à pied ou en vélo ! Ce n'est pas raisonnable...

Quand on s'intéresse aux déplacements extérieurs à l'ancienne C2A, les bus qui viennent de DUINGT avec 14 aller retour par jour, c'est à dire une fréquence tout à fait acceptable, la fréquentation moyenne est de seulement 7 personnes par bus... Et de TALLOIRES où il y a 8 AR/jour de 10 personnes par bus. Il y a une marge de progression considérable mais qui nécessite non seulement des investissements, de la réglementation qui limite les zones de parking gratuit - tant qu'on peut se garer on prend sa voiture, même si l'offre de transports collectifs est bonne - mais aussi un changement de comportement qu'il faut susciter et accompagner dans la durée.

 

Commenter cet article