Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

STRATEGIE LUMIERE, deuxième atelier de travail

Publié le 20 Décembre 2017 par Thierry BILLET

Affluence de collègues élus de tout le territoire du GRAND ANNECY, mais aussi d'associatifs et de représentants économiques pour aborder la seconde étape de notre STRATÉGIE LUMIÈRE qui a pour objectif de fixer des règles communes, claires et partagées par tous les acteurs du territoire en matière d'éclairage public.

Et d'abord ce constat général en zone rurale et péri-urbaine à CUSY ou VILLAZ : l'extinction totale de l'éclairage public est soutenu par la population de manière unanime.  Bien sûr il ne peut être étendu ipso facto en zone urbaine, mais les services de gendarmerie confirment qu'il n'y a aucune aggravation de la délinquance ou des vols : les voleurs ont besoin de lumière pour "travailler". Même à CRAN GEVRIER l'extinction dans un quartier un peu difficile a amélioré la situation sur le plan de la délinquance. On peut donc considérer que cette solution est aujourd'hui d'actualité.

Bien entendu la question des lieux de vie nocturnes si agréables pour chacun d'entre nous ne peut être traitée de cette manière, mais elle permet de fixer les idées sur des principes simples comme celui de renoncer à éclairer les coupures d'urbanisation ou de respecter les corridors écologiques en n'éclairant pas en travers de ceux-ci. Le photographe et astronome Philippe JACQUOT témoignait en ce sens en rappelant l'importance du ciel nocturne pour l'humanité pour le voyage, la rêverie, la connexion avec le cosmos et notre longue histoire. N'oublions pas que l'éclairage des arbres a pour effet de prolonger la période de vie des feuilles et d'épuiser littéralement ceux-ci en les obligeant à une activité excédentaire. Mais aussi que l'éclairage public déraisonnable a pour conséquence des distorsions entre les espèces plus ou moins sensibles à la lumière et dont les cycles de vie sont amenés à se décaler, modifiant les relations dans l'éco système entre les proies et leurs prédateurs.

Il faudrait encore aborder la question des LEDS et de ses conséquences sur le spectre de lumière ou le "sur éclairage "qu'ils peuvent générer puisque leur bilan de consommation d'électricité est nettement favorable et peut susciter un "effet rebond" par une utilisation abusive "au même coût d'exploitation".

Bref, une réunion passionnante qui permet de construire un consensus à transcrire ensuite dans les différents documents d'aménagement par exemple tant on constate de l'éclairage abusif dans les espaces privés et les zones d'activité ou commerciales. A SUIVRE ...