Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

L'exemple de SAN FRANCISCO

Publié le 7 Juillet 2018 par Thierry BILLET

Si vous avez vu le film "DEMAIN", vous avez vu et entendu Robert REED exposer comment la ville de SAN FRANCISCO s'achemine vers le zéro déchet et comment elle valorise les déchets produits de manière exemplaire. Robert REED est venu à ANNECY dans le cadre de la stratégie "zéro gaspillage" menée par le GRAND ANNECY avec les communautés d'agglomération d'AIX et de CHAMBERY. Son exposé mérite qu'on s'y attarde.

D'abord, il faut prendre en considération que le mode de collecte est singulièrement différent du notre. Robert REED travaille dans une coopérative RECOLOGY qui collecte les déchets de SAN FRANCISCO depuis les années 30. RECOLOGY traite les déchets de tous les producteurs de la ville y compris les entreprises qui n'ont pas de filière professionnelle de traitement : RECOLOGY est en situation de monopole. Monopole qui est soumis à la consultation référendaire des habitants de temps à autre et qui valident à chaque fois plus largement la légitimité de son action (près de 80% en 2014). Des réunions hebdomadaires entre RECOLOGY et la Ville de SAN FRANCISCO ont lieu toutes les semaines pour améliorer encore et encore le système.

Il faut tenir compte de ces différences avec notre système fondé sur une distinction entre les ordures ménagères et les déchets des entreprises et la mise en place de filières nationales de valorisation des déchets ménagers auxquelles les collectivités doivent s'adresser.

Mais ces différences n'empêchent pas l'action. Et Robert REED a surtout insister sur l'enjeu des bio déchets qui doivent considérer de manière stratégique comme une ressource permettant de séquestrer du carbone grâce au compostage. Il nous faut retenir cette leçon pour l'action publique de la collectivité : ce devra être un élément déterminant de notre Plan climat air énergie. La démonstration de Robert REED est implacable et ce circuit circulaire entre les restes de nos repas et la terre doit devenir un axe central de nos actions. Déjà des choses sont faites en ce sens. Sans attendre vous pouvez comme des centaines d'annéciens vous équiper d'un lombricomposteur auprès du service valorisation des déchets du GRAND ANNECY. Et nous avons réalisé au SILA un modèle de méthaniseur cité en exemple pour traiter les boues des stations d'épuration. Mais nous devons aller plus loin encore et ce sera l'une des préoccupations majeures du plan stratégique du GRAND ANNECY en ce domaine.