Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Concertations publiques

Publié le 18 Novembre 2018 par Thierry BILLET

Les commentaires dans les réseaux sociaux me font penser que l’objet des concertations publiques en cours d'une part sur le plan de déplacements urbains et d'autre part sur la liaison Ouest du lac d’ANNECY (BHNS & Tunnel sous le SEMNOZ) n’est pas vraiment compris.

L’accent est mis sur le pour ou le contre sur le tunnel sous le SEMNOZ alors que l’objet de la concertation est de remonter les propositions des habitants. A partir d’un projet de mobilité, il s’agit de recueillir la parole des habitants en vue d’enrichir les choix possibles. Chantal JOUANNEAU, la présidente de la Commission nationale du débat public, l’a clairement énoncé dans REPORTERRE et il convient de se reporter à cet entretien : « Ce n’est pas au décideur d’éclairer le public, c’est au public d’éclairer le décideur »

A l’issue de la concertation publique, la garante du débat public fera part de sa synthèse et les promoteurs des projets devront répondre à celle-ci.

Par exemple en lançant une étude de faisabilité d’un tram train en lieu et place d’un bus à haut niveau de service.

Ou encore si il est proposé aux débats un projet alternatif au tunnel permettant de réduire le trafic devant la mairie d’ANNECY afin d’y installer une seule voie de circulation routière et un site propre vélo/bus dans chaque sens.

Ce n’est qu’à l’issue de ce travail complémentaire qu’un projet finalisé pourra être défini, adopté en conseil communautaire et mis à l’enquête publique.

Il s’agira alors d’une consultation « pour » ou « contre » avec un commissaire enquêteur qui donnera un avis favorable ou défavorable sur ce projet finalisé.

Projet finalisé qui pourra être encore amendé pour partie en tenant compte des observations du commissaire enquêteur avant son adoption définitive par le conseil d’agglomération ; délibération qui pourra encore être déférée devant le Tribunal administratif par ses opposants.

Mais ne brûlons pas les étapes : nous sommes dans la phase d’écoute des projets alternatifs venant de la société civile.