Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Voie verte, un succès croissant

Publié le 24 Juin 2019 par Thierry BILLET

Le succès de la voie verte autour du lac ne fait que croître : + 100% en 20 ans, + 37% en 9 ans et + 16% en 2 ans; la croissance s'accentue ces dernières années avec des problèmes de fréquentation liés au 1,1 million d'usagers par an. Comment traiter cet attrait pour le vélo au bord du lac ? Tel est l'enjeu que nous devons affronter alors que le bouclage du tour du lac avance; ce qui en accentuera encore la popularité.

Et d'abord qui la fréquente ? 60 % de cyclistes de loisir, 22% de cyclistes sportifs et 9 % de vélos à assistance électrique : la part des piétons est marginale.Et 61 % viennent du GRAND ANNECY (38% d'ANNECY ville).

C'est la cohabitation avec les cyclistes sportifs qui est devenu le motif essentiel de l'insatisfaction des usagers à cause du différentiel de vitesse : 25% à moins de 15 km/h, une vitesse médiane est de 18,50 km/h; mais  8% à 20% des cyclistes dépassent les 30 km/h; c'est la principale  cause de stress et de désagrément sur la piste. Heureusement, les accidents sont rares = 13 par an entre SEVRIER et DOUSSARD, et jusque 70% de chutes en solo pour seulement 20% avec un antagoniste. Les observations vidéo montrent un fonctionnement en trois bandes de 1 mètre alors que les vitesses des cyclistes y sont très différentes; ce qui crée un sentiment d'insécurité lors des doublements ou des croisements.

L'étude du SILA fait apparaître que l'éclairage de la piste n'est pas demandé par les usagers : la surface est plate et sans obstacle. L'éclairage signalétique des vélos suffit.

Par contre, l'élargissement de la voie est proposé de 3,20 mètres environ à 4 mètres; mais le coût est considérable ; de l'ordre de 4 millions d'euros sur la seule rive OUEST. Il faudra donc travailler sur les usages pour rendre l'utilisation encore plus agréable avec des solutions techniques simples comme la suppression du marquage central qui incite à occuper toute sa voie de circulation et complique les dépassements, la séparation des flux piétons vers les chemins dédiés, l'entretien des haies qui créent des effets de paroi qui repoussent les vélos vers le centre de la piste, etc. Mais aussi, le renforcement de la pédagogie vers les utilisateurs pour un meilleur respect mutuel et un renvoi des rouleurs vers la départementale quand les pics de fréquentation des week-ends sont là.