Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Qualité de l'air, initiatives convergentes en cours

Publié le 8 Septembre 2019 par Thierry BILLET

Le GRAND ANNECY est engagé dans de nombreux dossiers pour améliorer la qualité de l'air. Je mesure chaque jour la difficulté de rendre compte de manière efficace et fluide de l'ensemble des actions en cours tant elles sont multiples (achat des 5 nouvelles voitures en auto partage, montage de la convention avec le conseil régional pour un montant de l'ordre de 4 millions d'euros, campagne de publicité pour le Fonds AIR BOIS, etc.).

Avant un silence de prés d'un mois, un coup de projecteur sur des dossiers plus récemment engagés. Et d'abord la ZONE DE FAIBLES ÉMISSIONS  dont j'ai déjà parlé ici par exemple

Nous entrons dans la phase pleinement opérationnelle avec "l'enquête plaques" pour déterminer finement quels véhicules entrent et sortent de la zone urbaine sur 11 points d'entrée avec des observations de terrain multiples : la lecture des plaques d'immatriculation permettant ensuite de déterminer l'âge et le niveau de pollution des véhicules concernés. Une fois cette caractérisation effectuée, nous pourrons définir sur quelle partie du parc automobile des mesures de restriction de circulation pourraient avoir les effets les plus positifs. Mais aussi les mesures d'accompagnement pertinentes pour aider au changement de mobilité vers une mobilité douce.

Et puis MELINDA, le dossier qui vise à conforter le lien entre "santé et mobilité active" auprès d'une cohorte de patients du CHANGE et de volontaires non malades pour prouver par l'exemple et le suivi médical le lien positif entre ces deux items. Dans toutes les mauvaises raisons de ne pas se remettre au vélo, il y a le prétexte de l'exposition plus importante à la pollution de l'air pour les cyclistes; idée reçue clairement fausse : nous allons prouver que cette allégation est dépourvue de fondement.

Sans oublier le 3° programme régional environnement/santé (PRSE) avec lequel nous allons tracer "l'exposome", c'est à dire l'exposition à la pollution de l'air au cours de la journée (au domicile, au travail, au cours des déplacements) de volontaires utilisant le vélo fréquemment.

Tout ceci a un seul but : donner envie à nos concitoyens d'abandonner leur voiture pour les déplacements courts, de sortir de leurs habitudes en leur montrant comment leur santé est dépendante d'une mobilité active.