Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Forçage génétique, nouvelle frontière des OGM

Publié le 18 Décembre 2019 par Thierry BILLET

 

Pendant 48 heures, votre don est doublé !

Il y a quelques mois, un groupe d’experts mandaté par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) a rédigé un rapport, intitulé "Genetic Frontiers for Conservation", qui s’intéresse à la biologie de synthèse et fait clairement la promotion du forçage génétique, une technologie de modification génétique très puissante capable, en théorie, d’exterminer n’importe quelle espèce vivante sur Terre. Poussant le paradoxe à son comble, ce rapport établit qu’il est fort probable que les techniques de modification génétique offriront des outils pertinents pour une conservation efficace et durable de la biodiversité.

Ce rapport inquiète la société civile. Qui sont les acteurs clés dans cette nouvelle course à la manipulation du vivant ? Quelles entreprises, quelles institutions publiques, quels acteurs politiques ? Quels sont les projets démarrés ou tenus encore secrets ? Pour faire toute la lumière sur ces questions, Inf'OGM a lancé un crowdfunding et nous avons besoin de votre aide pour atteindre notre objectif de 20 000 €. Cette somme permettrait de lancer une grande enquête sur ce sujet sensible, publier nos conclusions dans un dossier et alerter les acteurs clés. Nous avons déjà atteint 55% de cette somme, grâce à nos lecteurs et au soutien de l'Eurodéputé écologiste Benoît Biteau.

L'UICN est une union tentaculaire qui regroupe 1300 organisations diverses (ONG, agences gouvernementales, fondations d’entreprises). Il est important que le rapport mentionné ne serve pas de base à une future position officielle de l’UICN sur le forçage génétique. Une telle position pourrait être utilisée politiquement lors des futures négociations dans le cadre de la convention sur la biodiversité.

Ce que nous savons d'ores et déjà, grâce au travail de ETC Group, c'est que sur la quarantaine de personnes associées à la rédaction de ce rapport, plus de la moitié ont des positions favorables aux biotechnologies ou sont en situation de conflit d'intérêts potentiel. Ne restons pas passifs. Jusqu'à vendredi, si vous faites un don de 50 € il sera doublé et nous permettra de financer deux heures de travail pour l’un de nos journalistes d’investigation et d'alerter les acteurs clés de ce dossier. Et grâce à la réduction fiscale, ce don de 50 € ne vous en coûterait en réalité que 17 €.

JE FAIS UN DON QUI COMPTE DOUBLE

Mille mercis,

Christophe, Rachel et toute l'équipe d'Inf'OGM


PS: Pour en savoir, n'hésitez pas à lire cet article d'Inf'OGM intitulé "L’UICN à la botte des industries des biotechnologies ?" Merci encore de votre soutien !