Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

RÉPONSE à EXTINCTION RÉBELLION

Publié le 24 Février 2020 par Thierry BILLET

Comme GREENPEACE à propos de l'interdiction du diesel, l'association EXTINCTION RÉBELLION a publié un communiqué d'interpellation des candidats aux municipales d'ANNECY. Voici les éléments de réponse de la liste de Jean-Luc RIGAUT.

1/ SUR LA QUALITÉ DE L’AIR :

Nous avons un problème avec le chiffre de dégradation de la qualité de l’air que vous évoquez de 43 % en 25 ans = ce n’est pas la réalité et ce n’est pas une source de la Ville qui a pu vous donner ce chiffre faux. Imaginez la situation quand tout était chauffé au charbon…

Nous contestons donc ce constat et nous vous invitons à diffuser des informations exactes sur la qualité de l’air à ANNECY qui s’améliore régulièrement (cf. rapport de développement durable de la Ville d’ANNECY pour 2018 adopté fin 2019).

2/ SUR L’EAU

L’enjeu de la raréfaction de l’eau en montagne est clairement identifié dans le PCAET. Pas plus tard que les 18 & 19/02/2020, la Ville a accueilli sur notre proposition un séminaire de la Convention alpine entièrement dédié à ce thème. Le réseau d’eau potable du GRAND ANNECY est efficace à 78 %; ce qui est un résultat remarquable pour un territoire de montagne comportant de nombreuses habitations isolées.

L’accent est mis dans le PCAET adopté à l’unanimité ce jeudi 20 février sur les actions de réduction des consommations à poursuivre et sur l’efficacité du réseau qu’il nous faut encore améliorer.

Le contrat de bassin signé avec l’agence de l’eau prévoit notamment la désimperméabilisation de 5 hectares et la poursuite de la renaturation du THIOU jusqu’à CHORUS ; outre diverses actions visant à améliorer l’efficacité énergétique des centrales hydro-électriques en aval.

3/ SUR AMAZON

Nous vous confirmons que la Ville ignorait l’usage final du bâtiment au bénéfice d’AMAZON. Le permis de construire a été présenté par un promoteur et accordé conformément aux prescriptions du plan local d’urbanisme de SEYNOD.

Ayant eu connaissance de cette installation en catimini, nous avons exigé que les véhicules de livraison en ville soient électrique et que les camions d’acheminement des colis soient au gaz et s’alimentent à la station service GAZ qui est en cours d’installation à ARGONAY pour utiliser le bio gaz produit par l’usine de dépollution du SILA.

4/ SUR L’ATTRACTIVITÉ TOURISTIQUE

Vous déplorez l’attractivité touristique de la Ville. Nous y voyons la réussite de notre politique de préservation du lac, du SEMNOZ et de la vieille ville qui constituent un écrin dont vous bénéficiez comme tous les annéciens et qui expliquent que vous soyez venus habiter ou que vous ayez souhaité demeurer vivre à ANNECY.

Nous ne partageons pas l’idée que cette beauté doive être limitée à quelques uns.

En revanche, nous poursuivrons nos efforts pour que les accès au milieu naturel ne soient pas intrusifs et respectent la bio diversité en lien notamment avec le Conservatoire du Littoral et le Conservatoire des espaces naturels de HAUTE SAVOIE que nous accueillerons bientôt au Manoir de NOVEL avec une aide de 400 000 euros.

5/ SUR LA COMPTABILITÉ CARBONE

Elle est au coeur du PCAET puisque nous ne pourrons vérifier que nous sommes sur la voie de la neutralité carbone qu’en mesurant nos émissions et notre capacité de stockage du carbone sur le territoire communautaire.

Nous travaillons en particulier avec le SYANE à la mise au point de l’application SYMAGINER qui permettra cette comptabilité carbone.

6/ SUR LE JURY CITOYEN TIRÉ AU SORT

Nous nous accordons sur ce point puisque vous n’ignorez pas la création de l’observatoire citoyen du projet de territoire dont les membres ont été justement tirés au sort, bien avant la convention nationale sur le climat ; tandis que ce sont les ateliers du climat ouverts à tous qui ont alimenté les fiches-actions du PCAET que nous vous invitons à découvrir et à améliorer.

7/ SUR LE GEL DE L’URBANISATION

Tous les PLU examinés depuis la création du GRAND ANNECY se traduisent par des diminutions sensibles des surfaces constructibles, en particulier sur les rives du Lac. L’accent est mis sur l’urbanisation des « dents creuses » à l’intérieur des zones déjà urbanisées et nous allons, dans le cadre du PLUI-Hd définir les enveloppes urbaines à l’extérieur desquelles on ne construira plus.

Pour autant nous devons accueillir les nouveaux habitants qui, comme certains d’entre nous et certains d’entre vous, ont souhaité venir vivre sur ce territoire : cela passe par une densification urbaine conforme à la volonté de préserver les espaces naturels et agricoles.

Toute autre démarche relèverait de l’égoïsme et non de la solidarité.

8/ SUR L’ÉCONOMIE CIRCULAIRE

Il semble que vous méconnaissiez le travail réalisé dans le cadre de « Territoire zéro déchets zéro gaspi » qui se poursuit avec le salon « SOLUCIR » sur l’économie circulaire en mai 2020 qui réunira tous les acteurs locaux engagés dans cette voie indispensable.

La nouvelle MAISON DE LA TRANSITION des entreprises à SAINT JORIOZ a clairement pour mission de développer les liens entre les entreprises du bassin de vie pour tisser les échanges de « déchets » qui sont des ressources pour d’autres.

9/ SUR LE HARAS

Nous vous invitons à étudier dans le détail le projet du HARAS qui répond à vos attentes : un espace de valorisation gastronomique des produits locaux, un parc planté et un îlot de fraicheur urbaine, et une mise en valeur du patrimoine du cinéma d’animation.

10/ UN PÉAGE POUR ANNECY CENTRE

Nous n’envisageons pas de limiter aux habitants d’ANNECY centre le bénéfice de notre politique en matière de qualité de l’air.

Au contraire, la Zone de faible émission que nous préparons activement devra concerner un territoire vaste pourvu des parkings relais déjà décidés dans le cadre du Plan de déplacements urbains (PDU) auprès desquels les personnes extérieures pourront laisser leur voiture, prendre le bus, la voiture d’autopartage ou le vélo électrique.

Elle devra s’accompagner des mesures d’accompagnement social indispensables pour les personnes économiquement fragiles qui ont dû aller habiter en périphérie pour se loger moins cher.

Pour ce qui nous concerne, le combat pour la transition écologique ne doit pas exclure ; mais il doit fédérer.