Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

coronavirus 1 - réchauffement climatique - 0

Publié le 16 Mars 2020 par Thierry BILLET

L'ampleur planétaire des mesures prises contre le coronavirus - qui tue environ 2% de la population atteinte - au regard de l'insuffisance planétaire des mesures contre le réchauffement climatique - qui menace toute l'humanité - laisse un goût amer. Les humains votent majoritairement pour des BOLSONARO, TRUMP, POUTINE, ORBAN, et tant d'autres... Même en AUSTRALIE, malgré les incendies, les eurosceptiques sont encore majoritaires.

Comme le homard ou la grenouille plongés progressivement dans l'eau qu'on chauffe, l'humanité dans son ensemble tolère le réchauffement climatique jusqu'à ce qu'il soit trop tard. Le cerveau humain semble incapable de se projeter dans une menace chronique et se persuade qu'il y a une chance de s'en sortir sans rien changer maintenant. Les neurosciences expliquent cela; mais ne nous disent rien d'efficace sur les moyens de sonner le tocsin de manière pertinente.

La prise de conscience en FRANCE a avancé. Le MONDE du 10 mars l'illustre avec un sondage montrant que la protection de l'environnement est la principale préoccupation des français (52%) devant l'avenir du système de protection sociale (48%) et le pouvoir d'achat (43%). Pour autant, être inquiet ou conscient ne suffit pas pour s'engager à changer au niveau nécessaire pour atteindre la neutralité carbone. Les actes agressifs ou provocateurs de certaines ONG n'y aident pas en renforçant le camp de ceux qui pensent que ces sujets relèvent de minorités agissantes... La voie est étroite entre le greenwashing, le déni et l'action concrète. La Convention pour le climat qui rendra prochainement ses conclusions est peut-être la planche de salut française à ces dilemmes procrastinateurs. Selon que le Président de la République reprendra ses propositions dans leur cohérence d'ensemble ou les saucissonnera pour des raisons de court terme, nous aurons une idée précise de la capacité de la FRANCE à tenir réellement ses engagements climatiques.

 

coronavirus 1 - réchauffement climatique - 0