Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

1/ Favoriser les producteurs locaux et le maraichage bio, sanctuariser les terres agricoles.

Publié le 13 Juin 2020 par Thierry BILLET

Puisque l'alliance de Mme LARDET et de M. ASTORG est une alliance autour d'un projet solide qui transcenderait les oppositions irréductibles entre leurs positions politiques au plan national, il convient de se pencher sur le "projet commun" distribué dans nos boites aux lettres. Ma thèse est que ces propositions générales, sans mesure concrète chiffrée, sans objectif défini ne sont qu'un miroir aux alouettes pour masquer les exclusives envies de pouvoir qui animent la liste RRA : ce qui est proposé est tout simplement déjà engagé. RRA recycle nos actions dans un nouvel emballage, mais sans originalité. La preuve par l'exemple.

Premier exemple avec le 1/ Favoriser les producteurs locaux et le maraichage bio, sanctuariser les terres agricoles. La méconnaissance de nos adversaires de ce qui est déjà engagé est troublante. On remarquera d'abord qu'il n'y a là aucune exemple précis, aucun engagement chiffré,... Paroles, Paroles. Mais surtout : depuis 15 ans la restauration municipale annécienne est engagée dans la recherche de producteurs locaux et de producteurs bio de proximité. Qu'il s'agisse de reblochons bio, de légumes de proximité, la direction de la restauration municipale agit sans désemparer dans ce sens avec la difficulté de trouver toujours plus de maraichers compte-tenu des volumes nécessaires avec les milliers de repas servis chaque jour par le service public. Le choix politique que nous avons fait a été, il faut le dire, de favoriser le local à du bio importé de loin.  Pour ne donner qu'un exemple, nous offrons - bien avant la loi EGALIM - un repas végétarien par semaine à tous les enfants. La simple consultation des menus avec les logos "bio" et "local" informe les parents de ces efforts.

Quant au maraîchage, 1 maraicher et 1 arboriculteur figurent sur notre liste : Jean-Robert MARTEL et Mathieu TISSOT : qui dit mieux dans les autres listes ? Quoi de mieux que des producteurs de terrain pour avancer sur le maraichage ou protéger les terres agricoles ? 300 arbres fruitiers ont déjà été plantés dans le cadre de l'opération "250 000 arbres" initiée par le GRAND ANNECY.

Et puis, la présence de Marie PANNETIER qui anime inlassablement depuis des années les "INCROYABLES COMESTIBLES" à ANNECY est une garantie que les actions menées au quotidien depuis 12 ans vont se poursuivre et s'étendre : 300 parcelles de jardins partagés, et l'utilisation temporaire de tous les espaces en attente d'aménagement pour des jardins.

On ne saurait oublier dans cet inventaire les 4 hectares mis à disposition gratuitement de l'association FERMACULTURE à VOVRAY à côté du centre équestre et qui rend hommage à la collaboration avec la Ville à chacune de ses parutions.

Tout ceci est documenté dans les rapports de développement durable de la Ville parus année après année et disponibles sur le site de la Ville ou dans le Plan climat arrêté en février 2020 avec l'action 13 "rendre la restauration collective "climato-compatible" menée avec les jeunes de YOUTH FOR CLIMATE".

Rappelons que cette proposition est en réalité un copié collé de l'action 47 du PCAET "produire et distribuer localement des produits alimentaires de qualité" disponible sur le site internet du GRAND ANNECY.

Et pour finir, il est déroutant de lire que RRA propose de "sanctuariser les terres agricoles", mais en même temps d'arrêter l'urbanisation de la Ville. Comment fait-on alors pour accueillir les nouveaux habitants qui veulent nous rejoindre ? On leur interdit de rentrer ? On ne peut pas dire tout et son contraire : la densification urbaine est le seul moyen de sauver les terres agricoles et naturelles. Prétendre qu'on n'urbanisera plus et qu'on ne densifiera plus, c'est exclure non seulement les nouveaux arrivants mais aussi les moins riches qui auront encore plus de mal à se loger si l'offre de logements se raréfie. RÉVEILLONS propose en réalité une politique pour les riches et pour les égoïstes qui sont arrivés à ANNECY et qui veulent fermer la porte derrière eux. Bien entendu, il nous faut améliorer encore notre démarche urbanistique pour que notre urbanisme soit mieux intégré, mais la politique proposée par RRA est celle de l'égoïsme de ceux qui - nés ou accueillis ici - voudraient interdire à d'autres de bénéficier de notre si belle ville.