Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Déconfinement : profiter du Marais de l’Enfer tout en respectant sa biodiversité !

Publié le 15 Juin 2020 par Thierry BILLET

Le marais de l’Enfer constitue une coupure verte exceptionnelle sur la rive ouest du lac d’Annecy. Au-delà du paysage agréable qu’il offre, il abrite un patrimoine naturel remarquable qui s’articule autour d’une végétation et d’une faune particulières, qui lui valent d’être protégé par la loi (arrêtés préfectoraux de protection de biotope n°DDT-2015-0988 et DDT-2015-0989).

Certaines espèces comme le Liparis de Loesel ou le castor d’Europe lui ont permis de faire partie du réseau européen Natura 2000. Comme toutes les zones humides, le marais a également un rôle privilégié vis-à-vis de la ressource en eau.

Malgré son caractère remarquable, le site n’est pas exempt de toute activité humaine. Il attire de nombreux visiteurs et constitue au quotidien un espace de détente pour les riverains, notamment grâce à la présence de la Voie Verte du Lac d’Annecy. Il est également le support d’une activité agricole traditionnelle vivante, qui permet de maintenir la diversité des paysages.

La cohabitation entre nature et activités humaines nécessite une gestion particulière du site, afin d’en préserver tout son intérêt. Plusieurs structures complémentaires interviennent dans cette gestion. Le Conservatoire du Littoral et la commune de Saint-Jorioz en sont les principaux propriétaires. Le SILA, opérateur du site Natura 2000 de la Cluse du lac d’Annecy, dont le marais de l’Enfer fait partie, assure la coordination générale de la gestion, et porte notamment des actions de suivi scientifique et de sensibilisation du public. Enfin, Asters (Conservatoire d’espaces naturels de Haute-Savoie) fournit un appui technique à ces trois institutions.

Afin d’apporter cohérence et lisibilité, un plan de gestion a été élaboré en 2018. Il identifie et planifie les actions à mettre en œuvre sur les 5 prochaines années, pour assurer au maximum les bienfaits de cet espace naturel, et concilier présence humaine et préservation de la biodiversité. Le financement de cette gestion est soutenu par le Département de la Haute-Savoie, à travers sa politique Espaces Naturels Sensibles.

Ces règles sont d’autant plus utiles suite à la période de confinement. En effet, la faune a pu modifier son comportement et certaines espèces ont profité du ralentissement des activités humaines pour se réapproprier certains espaces. Sur cette période printanière, les oiseaux sont en pleine période de nidification. Il est demandé une vigilance particulière de la part des visiteurs pour respecter la faune environnante.

Une plaquette a été récemment éditée et présente le site et les consignes à respecter ; elle sera prochainement diffusée aux acteurs touristiques locaux, et peut être dès à présent téléchargée sur le site internet du SILA : https://www.sila.fr/Marais-de-l-Enfer.html

Localisation du Marais de l’Enfer

Le site est situé sur la commune de Saint-Jorioz, à proximité du relais territorial du Grand Annecy (225 route de Sales, 74410 SAINT-JORIOZ).

Quelques chiffres :

• Surface du site 55 ha environ, dont 73 % appartiennent à une structure publique (Commune de Saint-Jorioz, Conservatoire du Littoral ou État)
• 300 espèces de plantes différentes sur le site, dont 8 remarquables

• 150 espèces d’oiseaux, 9 espèces de chauves-souris, une vingtaine d’espèces de mollusques terrestres.