Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

"Aucun droit pour les ennemis du droit"

Publié le 2 Novembre 2020 par Thierry BILLET

Terrible phrase de Monsieur ESTROSI dans le MONDE du 1er novembre "Aucun droit pour les ennemis du droit" sur le même mode que le fameux "Pas de liberté pour les ennemis de la liberté" de Saint-Just  qui a fait voter la loi des suspects qui permettait d'arrêter ceux qui « n'ayant rien fait contre la Liberté, n'ont rien fait pour elle ». Il proclamait froidement : « Ce qui constitue une République, c'est la destruction totale de ce qui lui est opposé ».

On voit bien que derrière des formules guerrières comme celle de M. ESTROSI, c'est cette dérive liberticide à la SAINT-JUST qu'une partie de la droite et toute l'extrême droite veut nous imposer "en respectant l’État de droit" précisent-ils benoîtement alors qu'ils savent bien que si il n'y a plus de droits pour les "ennemis du droit", il n'y en aura plus pour personne.

Car l'Etat de droit est indivisible : il s'applique à tous les citoyens sinon il est mort. Si l'on accepte même l'idée que quelqu'un n'ait plus de droits, c'est la fin de l'état de droit et c'est donc la fin de la démocratie.

C'est exactement ce que dénonce Mireille DELMAS-MARTY, le 23 octobre, dans le MONDE, avant même la déclaration de ESTROSI : "D'un droit pénal de la responsabilité, qui fonde la punition sur la preuve de la culpabilité et la proportionne à la gravité de la faute, nous basculons vers un "droit pénal de la sécurité", un droit policier, voire guerrier, qui traite le suspect en criminel et le criminel en ennemi hors la loi".

C'est bien cette perspective qui anime de tous temps la droite extrême : s'arroger le pouvoir de désigner l'ennemi et se donner les moyens de le priver de droits par une rhétorique  militaire surfant sur la peur et l'angoisse de ces temps d'attentats barbares et de confinement dont elle sait qu'elle est favorable à la déraison. Faire d'une question religieuse l'alpha et l'oméga de la politique en FRANCE c'est l'objectif de l'extrême droite  et de l'islamisme radical; il nous faut refuser de nous laisser entraîner dans cette polarisation au détriment des problèmes sociaux et écologiques.