Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
thierry billet

Vice président Climat Air Energie du GRAND ANNECY

Autopartage, une solution pour ANNECY

Publié le 21 Juillet 2011 par Thierry BILLET dans Politique locale

La Région Rhône Alpes vient de voter la prise de participation au capital de la SCIC (entendez Société coopérative d'intérêt collectif) "ALPES AUTOPARTAGE".

Le statut de la SCIC que l'on doit à l'ami Guy HASCOET lorsqu'il était secrétaire d'Etat à l'économie sociale et solidaire du gouvernement JOSPIN permet de faire participer les salariés à la gestion de l'entreprise et d'associer également les usagers de manière à garantir l'adéquation à leurs besoins et les inciter à adopter le comportement citoyen et solidaire nécessaire au bon fonctionnement du service rendu.

Il permet également (et c'est là l'essentiel pour une collectivité territoriale) aux collectivités locales et aux autorités organisatrices de transport de participer au capital et à la gestion, donc de veiller à une bonne intégration du service dans leurs politiques de déplacements.

Or, nous avons besoin d'accélérer la mise en oeuvre des voitures en autopartage sur l'agglo pour offrir aux citadins l'opportunité de renoncer à la seconde voiture dans une famille, voir à la première voiture pour les plus urbains qui n'utilisent déjà plus leur voiture régulièrement et utilisent le vélo ou le bus dans leurs déplacements au sein de l'agglo.

Nous n'offrons encore que 3 voitures dans l'agglo quand CHAMBERY en offre 18 !

Un moyen d'accélérer le système serait que l'agglo et/ou la Ville entrent au capital de la SCIC comme vient de le faire la Région.

La collectivité ne prend aucun risque financier puisque la SCIC est seule responsable de sa gestion et la Ville ou l'agglo ne seraient solidaires ni du fonctionnement, ni des dettes en cas de problème économique. Seule la mise en capital serait perdue, soit de l'ordre de 15.000 euros...

En allant au-delà, l'utilisation par la Ville des voitures en autopartage permettrait de diminuer notre parc de véhicules en propriété et de limiter l'investissement en partageant mieux le parc de voitures en autopartage à des périodes où les adhérents privés l'utilisent peu.

Quant à l'agglo, il est essentiel que nous entrions dans une phase de complémentarité entre les différents modes doux.

Une idée à faire mûrir à la rentrée.

En attendant, faites comme moi : rejoignez dès maintenant les utilisateurs de l'autopartage :

http://www.alpes-autopartage.fr/

commentaires

Découverte naturaliste au SEMNOZ avec la FRAPNA

Publié le 20 Juillet 2011 par Thierry BILLET dans Environnement

40-logo-mail.jpg
Bonjour
  

Nous vous invitons nombreux à découvrir les plantes et les insectes du jardin alpin du Semnoz. Avec le soutien du SIPAS (Syndicat Intercommunal pour la Protection et l’Aménagement du Semnoz), la FRAPNA Haute-Savoie gère, entretient et anime cet espace de longue date. Petite nouveauté : l'association organise cette année trois inventaires participatifs afin de répertorier la flore et les invertébrés présents au jardin. L’objectif est d'évaluer la richesse et la diversité d’espèces que peut contenir ce milieu naturel, de passer un bon moment plein de convivialité et de partager des connaissances.

Ces inventaires sont ouvert pour tout public : du néophyte curieux aux naturalistes amateurs ou confirmés.

N'hésitez plus, rejoignez-nous :

Le mercredi 27 juillet de 15h à 18h  : nous déterminerons les plantes

Le mercredi 3 aout de 15h à 18h  : nous déterminerons les insectes et observerons les plantes.

Le mercredi 17 aout de 15h à 18h : nous poursuivrons la détermination des insectes et observerons les plantes.

Pour participer à ces inventaires, inscription nécessaire à :  frapna-haute-savoie@frapna.org ou 04 50 67 37 34 (après-midi).
Envoyez-nous vos coordonnées afin de pouvoir vous confirmer les dates et heures de rendez vous en fonction de la météo.

Dans tous les cas, pensez à prendre des affaires de sortie et si vous avez : des livres de détermination, des loupes, appareils photos…. Et bien sur votre bonne humeur.

Si vous n’êtes pas disponible pour ces dates, nous vous encourageons tout de même à visiter le jardin ouvert 24h sur 24 et 7 jours sur 7 pendant toute l’année sauf en hiver.

A très bientôt,

L'équipe de la FRAPNA Haute-Savoie

commentaires

Pas de verre à boire dans le tri sélectif !

Publié le 19 Juillet 2011 par Thierry BILLET

Suite à une erreur de relecture, la brochure "propreté" de la Ville contient une bourde en indiquant que les verres à boire sont à amener dans les collecteurs de verre.

Tel n'est pas le cas !

Les verres à boire doivent être mis dans le bac gris pour l'incinération...

Cette maladresse m'a permis de découvrir que cette information n'était pas bien partagée.

Donc, pas de verre à boire dans les colonnes de tri sélectif du verre !

Faites passer le message...

N'y mettez pas non plus vos ampoules qui doivent être ramenées dans les magasins de vente des ampoules.

 

commentaires

Martinets au chateau d'Annecy

Publié le 18 Juillet 2011 par Thierry BILLET

Nous sommes en période de nidification des martinets dont une colonie est accueille sur les murailles du chateau d'ANNECY.

En cette période, les oiseaux apprécient l'obscurité.

A la demande de la Ligue de protection des oiseaux, les services de l'agglomération viennent de confirmer que les éclairages à Leds des machicoulis du musée château d'Annecy seront suspendus jusqu'a fin juillet, période de nidification des martinets.

C'est un jeune ornithologue de 9 ans qui s'occupe de tenter de sauver les jeunes tombés du nid en les alimentant de sauterelles vertes...

Il nous faudra être aussi efficaces lors de la démolition de l'ancien hôpital qui abrite une des plus grosses colonies d'hirdondelles de HAUTE SAVOIE pour que le promoteur ne déconstruise pas en période de nidification. Pour autant cette destruction va obliger les hirondelles à trouver un autre site à leur retour...

 

A propos des déclarations d'Eva JOLY pour le 14 juillet,

défense et illustration par Edwy PLENEL sur MEDIAPART :

http://www.mediapart.fr/journal/france/170711/en-defense-deva-joly-leur-14-juillet-et-le-notre


commentaires

Téléphonie mobile, mise en oeuvre de l'accord avec les opérateurs

Publié le 17 Juillet 2011 par Thierry BILLET dans Environnement

L'accord avec les opérateurs de téléphonie mobile se met en place.

Pour vous rappeler la démarche poursuivie, vous pouvez (re)lire :

Téléphonie mobile, un pas supplémentaire pour la santé publique

La Ville a contracté avec le cabinet "Cour carrée" en vue d'un travail "prédictif" sur les niveaux d'émission selon la nature et la localisation des bâtiments municipaux de manière à pouvoir écarter dés le départ certains sites et/ou en limiter l'utilisation.

Le premier rendu de ce travail aura lieu à la rentrée.

Les dossiers des opérateurs commencent à être déposés sur certains sites municipaux (clochers, mâts d'éclairage du stade, etc.).

Et la Ville a contracté avec la Criirem en vue d'effectuer des "contre mesures" totalement indépendantes puisque la Criirem ne travaille jamais pour les opérateurs de téléphonie mobile.

La Ville a donc mis en oeuvre de manière active la délibération validée par le conseil municipal à l'unanimité moins une abstention.

Rappelons que l'accord ne concerne que les bâtiments municipaux.

Il ne s'applique pas sur les bâtiments privés sur lesquels le propriétaire contracte librement avec les opérateurs (MEDEF, CCI,  par exemple), même si la Ville les a sensibilisés à l'utilité d'appliquer la même démarche...sans succès.

Dans ces cas, la décision d'implantation peut être contestée devant le Tribunal administratif (mais la jurisprudence administrative est très frileuse) et devant le Tribunal de grande instance où la jurisprudence civile est beaucoup plus ouverte à la reconnaissance du principe de précaution.

Cela n'empêche pas la Ville de demander aux opérateurs des mesures dans les établissements "sensibles" comme les écoles.

Le dernier en date a concerné l'Ecole VAUGELAS avec des niveaux de champ électrique moyens dans les classes et alentour de l'ordre de 0,3 volt par mètre; le seuil réclamé par les associations étant de 0,6 volt par mètre. Et la norme officielle actuelle la plus faible de 28 V/m... Ce qui permet à l'opérateur de conclure que l'on se trouver 95,3 fois inférieur au niveau de référence le plus faible.

commentaires

Lionel TARDY : retourne chez toi, Eva JOLY !

Publié le 16 Juillet 2011 par Thierry BILLET dans C'est personnel

Le problème avec Lionel TARDY, c'est qu'il "twitte" avant de réfléchir. On l'a déjà constaté quand il avait fait fuiter le compte-rendu d'une audition à huis clos. Il récidive.

Voici ce qu'il publie sur son compte twitter dès hier :
Lionel TARDY
Eva Joly propose la suppression du défilé militaire du 14 juillet ... il est temps pour elle de retourner en !

On tombe à la renverse en lisant cela... qui fleure mauvais le nationalisme le plus éculé.
Eva JOLY est française d'origine norvégienne, comme Lionel TARDY est français d'origine bornandine (je n'ai pas vérifié si c'est vrai, mais il s'en réclame). Personnellement, je suis français d'origine picarde mâtiné d'un seizième franc comtois à la deuxième génération et très fier que le Picard eût été à l'origine de la langue française...
Alors comme le dit si bien BRASSENS, tous ces imbéciles heureux qui sont nés quelque part m'agacent.
Discuter des propositions des un(e)s ou des autres selon le critère de leur origine, c'est aussi bête que de décompter des buts d'une équipe de France ceux qui ont été marqués par des naturalisés ou des "binationaux" !
Sur le fond, la réflexion d'Eva JOLY, qu'elle présente comme "un rêve", est de la même veine que ceux qui réclament depuis longtemps le changement des paroles trop guerrières de la Marseillaise...
Tout un état d'esprit à changer dans notre relation avec la patrie et la défense nationale.
Pour lancer ce débat sereinement, il vaut mieux s'appeler Durand ou Dupont...c'est certain !
Mais surtout, ce type de projet ne peut pas se décréter : il doit être le fruit d'une avancée de la société comme le mariage ou l'adoption par des homosexuels. Sur ce dernier point la société française est prête à bouger et il est temps de rattraper notre retard sociétal, même par rapport à l'ESPAGNE.
Par contre sur la patrie, ni la gauche, ni la droite ne sont mûrs pour une réflexion de fond sur la place militaire de la France dans le monde ni sur sa relation avec l'Armée (quel débat public a autorisé de supprimer la conscription ?).
Eva JOLY est-elle tombée dans un piége en répondant à une question sur le 14 Juillet, surtout alors que 6 soldats français viennent de mourir en AFGHANISTAN. Comment les Français vont ils réagir ? Sur le fond ou sur la forme ?
C'est cela qui m'inquiète le plus : le manque d'expérience politique de notre candidate nous expose à d'autres bourdes ou d'autres incompréhensions vite exploitées par la droite mais aussi par le PS qui n'a pas de raisons de souhaiter un bon score d'Eva JOLY.
En tous cas, elle aura réussi à faire "buzzer" Lionel TARDY... Trop fort !
Et rappelons nous BRASSENS, le 14 juillet et son lit douillet :



commentaires

Plateformes de déballage, la grande distribution en retard

Publié le 15 Juillet 2011 par Thierry BILLET

Le CNIID appelle notre attention sur cette disposition de la loi GRENELLE 1 applicable au 1er juillet 2011 et nullement mise en oeuvre par les hypermarchés : la création de plateformes de déballage où les consommateurs puissent laisser les emballages inutiles à la garde des hypermarchés. Aucun hypermarché n'a mis en place de telles installations.

Une raison de plus pour préférer les commerces de proximité et les AMAP !

 

Article L541-10-5

Au plus tard le 1er janvier 2011, un dispositif harmonisé de consignes de tri sur les emballages ménagers est défini pour être mis en œuvre au plus tard au 1er janvier 2015 par décret en Conseil d'Etat après avis de la commission d'harmonisation et de médiation des filières de collecte sélective et de traitement des déchets du Conseil national des déchets.

Au plus tard le 1er janvier 2012, tout produit recyclable soumis à un dispositif de responsabilité élargie des producteurs fait l'objet d'une signalétique commune informant le consommateur que ce produit relève d'une consigne de tri.

Au plus tard le 1er juillet 2011, tout établissement de vente au détail de plus de 2 500 mètres carrés proposant en libre-service des produits alimentaires et de grande consommation se dote, à la sortie des caisses, d'un point de reprise des déchets d'emballage issus des produits achetés dans cet établissement.

 

Plus d'information :

http://www.cniid.org/ 

 

La mise en place de la redevance "DIB déchets industriels banals" dans l'agglo commence à porter ses fruits.

Pour ne donner qu'un exemple, maintenant que la redevance s'applique, le lycée BERTHOLLET a décidé de rendre la moitié de ses bacs destinés à l'incinération à l'agglo. En effet, pour diminuer le coût du traitement des déchets qui est calculé sur les volumes de bacs mis à disposition, les producteurs de déchets ont intérêt à réduire le volume des bacs et à développer le tri sélectif pour lequel une franchise de tarification existe. Un exemple pratique de ce que nous souhaitions en lançant la redevance DIB : faire payer pour responsabiliser.

commentaires

TELERAMA et le lac

Publié le 14 Juillet 2011 par Thierry BILLET dans Environnement

L'édition du 6 juillet de TELERAMA comporte un article de 3 pages sur le lac avec l'accroche suivante :  

"A ANNECY, on est fier de son lac, ses eaux pures, sa transparence. Et pourtant, son écosystème est en péril et les pêcheurs sont priés d'aller voir ailleurs. Enquête en eaux (pas) troubles."

C'est proprement stupéfiant mais cela s'explique.


Stupéfiant : Comment peut on parler d'éco système "en péril" en parlant du lac ? Alors que la moitié de l'humanité n'a pas accès à l'eau potable et que nous pouvons boire l'eau du lac sans traitement chimique, une chance extraordinaire que le monde nous envie ! Les taux de phosphore dans le lac sont devenus remarquablement bas, de l'ordre de 5 microgrammes par litre. Bien entendu, cela impacte la ressource halieutique qu'il faut gérer avec précaution et dans la concertation avec les pêcheurs amateurs et professionnels, car les poissons ont moins à manger... Pour autant, l'éco système n'est pas en péril !


La journaliste me cite en tronquant mes propos.

Par exemple, je n'ai pas dit : "paradoxalement les rayons du soleil qui pénètrent mieux dans l'eau ont un impact négatif sur l'éco système".

J'ai attiré son attention sur le fait que le lac étant propre, les rayons du soleil pénètrent plus profondément et donc l'impact du réchauffement climatique sur le lac d'ANNECY est plus fort que dans un lac "sale". Ce n'est pas du tout la même chose !


Mais cela s'explique : arriver de PARIS sans aucune préparation de son enquête avec une liste de contacts enrichie par le bouche à oreille en 48 heures chrono vous expose à des contre sens incroyables... Etant arrivé en retard au rendez vous du fait d'une réunion sur le plan climat, je me suis fait copieusement sermonner par la journaliste à laquelle j'ai proposé de "passer mon tour" et d'aller de suite à son prochain rendez vous... Elle a préféré qu'on se parle rapidement. Trop rapidement...

Un peu plus de temps et de préparation lui auraient permis d'éviter d'écrire des bêtises comme : "La loi montagne empêche même toute construction dans la bande des 300 mètres bordant le rivage" .

 

 

commentaires

Le déclin massif des abeilles en voie d'élucidation

Publié le 13 Juillet 2011 par Thierry BILLET

Le MONDE daté du 9 juillet relate une étude publiée dans la revue "PloS One", et réalisée par des chercheurs de l'Université Blaise Pascal de CLERMONT FERRAND, qui met en exergue des co-facteurs dans la mortalité des abeilles.

Exposées aux insecticides comme le CRUISER ou le REGENT, les abeilles ne présentent pas de mortalité importante.

En revanche, si elles sont affaiblies par la présence d'un parasite intestinal appelé Nosema Ceranae, les mêmes expositions aux pesticides créent une mortalité de 70 à 80 % avec un niveau de pollution aux insecticides marginal. L'effet amplificateur pathogène est donc énorme.

On est classiquement dans l'aggravation des conséquences de l'exposition à un polluant si il entre en synergie avec un autre facteur environnemental.

Cela n'avait jamais été prouvé pour l'abeille.

Compte tenu du fait que ce parasite est très courant chez les abeilles, le maintien de la commercialisation des insecticides identifiés comme toxiques est à bannir d'urgence.

On ne sait pas supprimer le parasite avec lequel les abeilles vivent normalement et qui occasionne une mortalité limitée, il faut donc supprimer les toxiques qui les tuent en synergie avec le dit parasite.

Les abeilles annéciennes qui ont la chance de vivre dans un environnement sans pesticides remercient par avance le Ministre de l'agriculture de ce geste.

commentaires

Les rives du lac accessibles ?

Publié le 12 Juillet 2011 par Thierry BILLET

TALLOIRES DEVELOPPEMENT DURABLE a réalisé un travail remarquable sur l'accessibilité des rives du lac. Merci à Jean-Loup BERTEZ de ce travail d'inventaire qu'il vous invite à compléter.

 

Bonjour

Entre mi-juin et fin-juin, TALLOIRES DÉVELOPPEMENT DURABLE a réalisé une grande enquête inédite, entièrement originale et complète, sur un véritable "enjeu local de société" : l'accessibilité qualitative et quantitative des berges du lac d'Annecy, et le partage de cette accessibilité.
Nous avons caractérisé toutes les berges du lac d'Annecy d'une manière aussi indiscutable qu'originale : nous avons créé une "étiquette accessibilité berges" sur le modèle de l'étiquette énergie que vous connaissez tous, classant les berges de G à A+ selon leur possibilité et leur confort d'accès ... et nous avons tout mesuré et caractérisé, de façon exhaustive sur les 38 km de tour du lac !
Notre propos est de documenter le sujet de façon claire, objective et vérifiable (des images réelles, des mètres vraiment mesurés, etc.), pour contribuer à faire avancer l'amélioration de la situation./


Les résultats complets sont rassemblés et exprimés de façon ludique sous la forme d'une visite multimédia, que vous pouvez parcourir en suivant le lien : http://www.talloiresdd.com/talloiresddletou.html
Avec ce mail, nous vous livrons quelques "bonnes feuilles" de notre enquête.
Rejoignez nos amis Charles-Édouard JAILABERGE et Éric HOUÉLO, amoureux imaginaires du lac créés pour l'occasion ...

Profitez de votre visite pour consulter nos autres propositions de progrès pour le périmètre du lac d'Annecy :

  • Le projet approuvé de "cheminement piéton au plus près du rivage", engagé l'hiver dernier par l'État et le SILA
  • L'idée de créer un "Pâquier du Petit Lac", conjugaison de l'absence d'une telle offre au public dans la partie Sud du lac (et plus généralement de la pauvreté de ce secteur en accès à l'eau pour le public) et de l'existence d'une friche publique riveraine du lac dans ce secteur, de grande ampleur et opportunément située dans un corridor biologique
  • Une proposition originale et à l'efficacité prouvée ailleurs de "transport en commun / mode doux pour le tour complet du lac", là où il n'existe aucune offre utilisable aujourd'hui : notre enquête de juin a précisément mis en évidence que le public s'entasse en un petit nombre d'endroits bondés, faute des moyens de se répartir de façon plus équilibrée sur le pourtour du lac
  • Nos suggestions pour la "Voie Verte Rive Est", dont la réalisation s'amorce, confirmant le risque d'en faire une servitude de passage "contre la montre" rectiligne autour du lac, plutôt qu'un tracé "zen" permettant de découvrir les sites & paysages et d'accéder sans voiture à toutes les berges du lac ouvertes au public

N'hésitez pas à nous faire part de vos réflexions & observations sur notre enquête (et le reste de ce que vous aurez visité).
N'hésitez pas non plus à faire circuler cette annonce et le lien d'accès à notre enquête ... plus le débat sera large et participatif, mieux cela sera.

commentaires
<< < 1 2 3 > >>