Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
thierry billet

Vice président Climat Air Energie du GRAND ANNECY

Visitez l'école Vallin-Fier

Publié le 31 Octobre 2013 par Thierry BILLET dans Environnement

Du jeudi 7 au dimanche 10 novembre : participez aux Portes décOuvertes !
NZBlogo.jpg 
Elaborez votre parcours parmi les 33 sites ouverts à la visite, dont l'école VALLIN FIER à ANNECY les 7 et 8 novembre.
Découvrez les techniques de construction et de rénovation et bénéficiez de retours d’expériences des propriétaires et professionnels.

Ouvert aux particuliers, élus et professionnels. Participation gratuite sur inscription.


Plus d’informations en cliquant ici
commentaires

Fabriqué pour être jeté

Publié le 30 Octobre 2013 par Thierry BILLET

 

  

Jeudi 14 Novembre   
"Fabriqué pour être jeté : l'obsolescence programmée"

 

Dans une société où la croissance est tirée par la consommation, les produits durables sont une catastrophe ! Et c’est une constatation qui ne date pas d’hier ... Lire l'intégralité de l'article.


19h30 - Soirée Film / conférence

 

Projection du film / documentaire "Prêt à Jeter" suivie d'une conférence.

 

Nous avons l'honneur d'accueillir pour cette conférence, Serge LATOUCHE,  professeur émérite d'économie, théoricien de la décroissance, auteur de nombreux livres dont "Bon pour la casse : les déraisons de l'obsolescence programmée". Il est l'un des penseurs et des partisans les plus connus de la décroissance.


A 19h30 au Cinéma Novel à Annecy, 2 place Annapurna - Tarif : 8€, réduit 6€ (étudiants et demandeurs d'emploi).


Vous pouvez réserver dès à présent votre soirée ici.

commentaires

Economie circulaire, un exemple...

Publié le 28 Octobre 2013 par Thierry BILLET

 

commentaires

ZAZ, recommandée par les Colibris...

Publié le 27 Octobre 2013 par Thierry BILLET

 

commentaires

Triangle des Bermudes

Publié le 26 Octobre 2013 par Thierry BILLET

Je partage assez largement cette analyse d'un secrétaire national du PS publiée sur MEDIAPART. Je la livre à votre sagacité.

 

Gauche : le triangle des Bermudes

Sondages après sondages, élections partielles après élections partielles, le verdict tombe : l'électorat de gauche proteste, s'abstient et finalement  sanctionne la politique conduite aujourd'hui par le Gouvernement. Il faut prendre la mesure, sans se voiler la face, du désaveu sans précédent qui nous frappe désormais dans le pays.

Dans toutes les partielles organisées depuis un an, la gauche disparaît dés le premier tour ! Certes la situation économique et financière héritée du quinquennat Sarkozy ne nous rendait pas la tâche facile. Un chômage au plus haut, des déficits hors de contrôle, une Europe en panne et un pays profondément divisé par la dérive droitière de l'UMP... Avouons que la tâche était ardue et le chemin étroit. De ce point de vue, il serait malhonnête d'accabler sans nuance un Président et un Gouvernement confronté à une situation aussi difficile, comme le fait hélas le Front de Gauche. Mais il serait tout aussi irresponsable désormais d'entonner l'air du tout va très bien Madame la marquise comme le fait une partie du PS.

Si nous voulons sauver ce quinquennat, il nous faut avoir le courage d'analyser et de regarder en face les erreurs commises depuis dix huit mois  pour changer de cap avant que la catastrophe qui s'annonce ne devienne réalité. Nul ne pourra dire, comme en 2002, nous n'avions rien vu venir, si notre pays devait connaître un accident politique majeur.

C'est le choix d'une ligne politique qui n'a aucune base sociale qui explique la crise profonde dans laquelle la gauche est aujourd'hui plongée. Cette orientation politique,  vendue par des communicants et des sondeurs qui vivent de concepts irréels,est celle de la triangulation. Cette tactique vise à désarmer le camp adverse en reprenant à son compte nombre de ses thèmes et de ses idées.

Ainsi sur le terrain européen, le choix a t-il été fait de ratifier un traité que nous avions promis de réviser, et  sur le plan économique de nous lancer dans une politique de l'offre alors que nous avions prôné la relance... Quant à la question  de l'immmigration, la décision prise de laisser le Ministre de l'Intérieur mettre ses pas dans ceux du précédent gouvernement, dans l'espoir de contenir la progression du FN, a achevé de démobiliser notre camp.

Ces choix s’avèrent très lourds de conséquences politiques: le PS se trouve en réalité,du fait de cette stratégie, sans base électorale pour soutenir son action. Les gens de droite n'ont été en rien convaincus par les gages donnés par le pouvoir mais les gens de gauche, eux, se sont senti abandonnés, voire trahis par les choix qui ont été faits. Le TSCG, le pacte de compétitivité, l'ANI, les retraites, l'abandon de la réforme fiscale, et pour finir des propos douteux de Manuel Valls sur les Roms, la barque est chargée et désormais le bateau coule.

Cette stratégie empêche qui plus est le Président de la République de s'exprimer avec clarté. Il ne peut assumer ce tournant sans que sa majorité ne le lâche , et se prive par conséquent de la possibilité de pouvoir entraîner et mobiliser les Français. Ces derniers ne comprennent plus rien à la politique conduite, ce qui, dans une situation de crise économique aussi grave, ne pouvait qu'engendrer une anxiété mortifère sur laquelle prospèrerait le FN.

La triangulation s'est transformé en triangle des Bermudes, comme dans l'Oise ou à Brignolles, dans lequel disparaît l’électorat de gauche sans que personne ne paraisse en mesure d'arrêter la descente aux enfers...C'est donc qu'il nous faut changer d'urgence de ligne.

Plus que d'une progression du FN et de la droite, c'est d'une démobilisation sans précédent de notre propre électorat dont nous sommes aujourd'hui victimes et responsables. Les sondages concernant Manuel Valls sont de ce point vue symptomatiques et éclairants: de plus en plus populaire à droite et de moins en moins à gauche. A quoi  nous mène ce paradoxe si ce n'est à la catastrophe électorale ?

La poursuite de polémiques internes ou les réponses bureaucratiques ne nous seront d’aucun secours pour en sortir.

C'est de la définition d'une nouvelle offre politique, qui rassemble toute la gauche, dont nous avons besoin pour redresser la barre avant la fin du quinquennat.Des gestes forts sur le pouvoir d'achat, la fiscalité, la démocratisation de nos institutions, la transition écologique, la réorientation de l'Europe, les champs comme les idées ne manquent pas pour remettre la gauche, toute la gauche, sur ses deux pieds.

Parce que la gauche, c'est aussi l'espoir et l'optimisme, faisons le pari qu'il n'est jamais trop tard. Allez, tous sur le pont, pour un changement...maintenant !

commentaires

Permaculture et transition énergétique

Publié le 25 Octobre 2013 par Thierry BILLET

La réflexion sur les Villes en transition énergétique permet de mobiliser les citoyens intéressés par cette mise en mouvement concrète de la société civile qui prend en mains le changement de ses habitudes quotidiennes pour plus de sobriété.

Le mouvement de la transition utilise beaucoup le principe de la permaculture : kézaco ?

La permaculture, un concept qui s’étend à l’échelle de la ville

Totnes en Angleterre.

Totnes en Angleterre.

Analyser le fonctionnement de la nature et comprendre son organisation sont les bases du concept de la permaculture. Cette notion qui remonte aux années 1970 trouve actuellement de nouveaux champs d’application à l’échelle du territoire pour penser la ville de demain. Explications.

L’agriculture comme point de départ
Dans les années 1970, les Australiens Bill Mollison et David Holmgren conceptualisent l’idée de la permaculture. Dés le début, l’ambition est de créer des systèmes agricoles stables, tout en rejetant les pratiques agro-industrielles. En 1978, ils co-écrivent l’ouvrage « Perma-Culture 1, une agriculture pérenne pour l’autosuffisance et les exploitations de toutes tailles » qui en détaille les grands principes. La permaculture est un système de polyculture aménagé en cercles concentriques qui doit permettre de créer un équilibre naturel où les déchets sont recyclés. Selon les deux auteurs, les écosytsèmes naturels sont plus productifs que ceux créés par l’homme et doivent inspirer les systèmes de production. Ainsi, ils préconisent l’utilisation de semences locales adaptées au terroir et bannissent labour et intrants.


Vers des principes universels
Par la suite, le champ d’études initial est élargi. Si ce système peut être positif à l’échelle d’une parcelle agricole alors il peut l’être à une plus vaste échelle… Le mouvement tente de s’étendre à tous les domaines : économie, transports, habitat…Des partisans de la permaculture commencent ainsi à réfléchir à développer des lieux de vie écologiquement soutenables, socialement équitables et économiquement viables.


Et c’est le permaculteur Rob Hopkins qui inaugure en 2005 en Irlande cette approche en milieu urbain et élabore le concept de ville en transition. La petite bourgade de Totnes en Angleterre en devient le laboratoire dés 2006. Mettre en circulation une monnaie locale, réapprendre des savoir-faire anciens, se passer de sa voiture, voici quelques unes des propositions soulevées par le mouvement des villes en transition. Le but est de préparer la population à l’après-pétrole « en douceur »  en s’appuyant notamment sur  la relocalisation de l’agriculture en ville.

 

Depuis, d’autres villes ont rejoint ce mouvement  Selon le site www.transitionfrance.fr,  « Il y a aujourd’hui plus de 1100 initiatives de Transition dans 43 pays réunies dans le réseau international de la Transition. »

In UNIVERS NATURE...
commentaires

Olivier Föllmi au Grand Bivouac

Publié le 24 Octobre 2013 par Thierry BILLET

Le grand photographe annécien Olivier Föllmi était au Grand Bivouac à ALBERTVILLE ce dimanche pour présenter en avant-première son nouveau voyage audiovisuel "Fleuve gelé- Fleuve de Vie" que malheureusement on ne pourra plus voir ensuite qu'en SUISSE et à CHAMONIX le 14 décembre.
Olivier raconte, à partir de ses photos et de quelques vidéos, son cheminement spirituel, l'ouverture aux autres qu'ont représenté pour lui la découverte et la vie avec les peuples autochtones de l'Himalaya il y a 35 ans... Démarche authentiquement humaniste, croisant les religions pour n'en faire qu'une au service de la tolérance et de l'estime de l'autre. Etre citoyen du monde avant tout, le devenir en oubliant de se croire de la nation des meilleurs...

Magnifique ovation du public quand Olivier raconte comment il valorise dans ses photos les plus humbles du village pour changer le regard sur eux, ou comment il utilise des tours de magie (qu'il explique ensuite) pour se faire accepter, ou comment il n'arrive jamais dans les villages avec son attirail photographique : il faut d'abord se faire accepter et donner en réciprocité à la photo que l'on a obtenue de la personne photographiée.

Autant de plaisir à l'écouter expliquer sa démarche qu'à regarder le film...

www.association-olivier-follmi.net

Il faudra vraiment trouver le moyen de présenter ce travail à ANNECY en 2014.

Sur ma rencontre avec ce grand ami, c'est ici.

 

commentaires

Ville intelligente : ce que cela pourrait être...

Publié le 23 Octobre 2013 par Thierry BILLET

Nous travaillons au sein de l'association des villes des Alpes sur la question des "villes intelligentes" dans le cadre d'un appel à projets de l'Union européenne. La ville intelligente est une ville sobre en consommation d'énergie grâce aux nouvelles technologies de l'information, plus conviviale et plus transparente dans sa gestion quotidienne. Voilà un exemple de ce que cela peut donner au DANEMARK grâce à un article d'UNIVERS NATURE...

 

Les réseaux intelligents aux portes de nos maisons

réseau intelligent

Bornholm réseau intelligent

 

L’avenir de la distribution d’énergie dans le monde se situe sans doute dans le développement des réseaux intelligents. Grâce à des systèmes informatiques, les consommations des particuliers seraient étudiées en temps réel, analysées, et permettraient de lisser la demande en électricité pour notamment adoucir les pics de surconsommation. Ce sont ces pics qui sont les plus polluants. Quand, au coeur de l’hiver, le réseau électrique français ne suffit plus à satisfaire la demande, des centrales à charbon sont alors mises en route pour résoudre le problème, avec les émissions en CO2 que l’on connaît déjà. Seulement, aussi séduisants soient-ils, les réseaux intelligents mettront longtemps avant d’être opérationnels, alors jetons un oeil à l’île danoise de Bornholm, convertie au « smart grid » (réseau intelligent, donc) depuis peu.

D’abord, Bornholm et ses 40 000 habitants, bien que Danois, ont toujours dépendu de la Suède plus proche et du câble électrique sous-marin qui les relie pour assurer leur alimentation électrique. Seulement, entre l’île et le continent, le passage est très emprunté par de gros navires qui, à de rares occasions, laissent traîner leur ancre au fond de la mer. Ainsi, en 10 ans, l’unique câble électrique qui relie l’île au continent a été arraché 4 fois. 4 fois de trop. Pour éviter à nouveau d’être coupée du monde, Bornholm s’est équipée d’une trentaine d’éoliennes, de panneaux solaires, d’une centrale au biogaz et de centrales à bois. Autant d’équipements qui lui fournissent les trois quarts de son énergie et la rendent moins dépendante du courant suédois. Et surtout, plus de 1200 foyers ont subi une expertise thermique très poussée, et sont désormais reliés par le « smart grid ».

Le réseau prend de nombreux paramètres en compte (pics de consommation, prix de l’énergie selon les horaires, température extérieure…) pour déterminer quel appareils doivent fonctionner ou non, avec toujours l’objectif d’éviter la surconsommation. Un habitant de l’île illustre le fonctionnement du système au journal économique suisse « Bilan » : « S’il fait 21 °C chez moi et qu’ils ont besoin d’électricité ailleurs, ils peuvent éteindre mon chauffage et laisser la température retomber jusqu’à 18 °C ». Tout repose sur la participation des habitants : si ceux-ci n’ont pas envie de faire de petites concessions de ce genre, libre à eux de refuser le branchement au réseau intelligent.

Le programme « Eco Grid » à Bornholm est financé à hauteur de 21 millions d’euros par l’Union Européenne qui teste là grandeur nature la viabilité de telles installations qui, en plus d’apporter une large part d’énergies renouvelables dans le mix énergétique de l’île, lui permettent de mieux gérer ses besoins et de faire quelques économies substantielles lorsque vient l’heure de payer les factures, grâce à une meilleure exploitation des heures creuses.

Et vous, seriez-vous prêts à franchir le pas si un tel système se développait en France ?

Benjamin .
14/10/2013
commentaires

Bouquetins : réseau d'observation citoyen

Publié le 22 Octobre 2013 par Thierry BILLET dans Environnement

Que vous soyez randonneur, grimpeur, parapentiste, naturaliste, ami de la
nature, simple promeneur, adhérent ou pas de nos associations, nous vous
proposons de vous associer au programme d'observation des bouquetins sur nos
différents massifs. 

Pression-d-observation-Bouquetins---base-LPO74x.jpg
 
L'abattage sanitaire majeur qui vient d'avoir lieu les 1er et 2 octobre
derniers sur le massif du Bargy, et qui a donné lieu à l'élimination de 197
bouquetins de 5 ans et plus, a montré la vulnérabilité des espèces sauvages
quand elles affectent nos sociétés. Dans ce cas particulier, il est clair
que l'épizootie de brucellose (provenant du bétail domestique) devait être
enrayée. L'abattage total a été évité de peu, et la survie des bouquetins
survivants n'est pas garantie, loin s'en faut. Un suivi sanitaire a été mis
en place par les services de l'Etat, qui donnera lieu à des mesures
complémentaires au printemps avant la montée en estive des troupeaux
domestiques.
 
Notre objectif prioritaire est de préserver le noyau sain de population de
bouquetins sur le massif du Bargy, noyau qui permettra, à terme, de
repeupler les pentes du massif. Nous voulons mieux connaître la répartition
et le statut de cette espèce afin de pouvoir mieux la protéger, non
seulement dans le massif du Bargy, mais également dans les massifs qui lui
sont connectés par des corridors écologiques, comme les Aravis et Glières -
Sous-Dine.
 
Pour ce faire, nous vous invitons à circuler dans ces massifs et à consigner
vos observations sur la base Visionature LPO*, accessible à tous. Nous
produirons des synthèses de l'ensemble des observations, que nous mettrons
en ligne périodiquement. Plus vos observations seront précises (mâles,
femelles, jeunes, date et lieu précis, photos éventuelles...), plus nous
obtiendrons une vue d'ensemble de l'état des divers groupes de bouquetins
après l'opération d'abattage rappelée plus haut. Pour la protection même des
bouquetins (et les battues récentes contre les loups nous incitent à la
prudence), nous allons peut-être devoir "cacher" les données saisies. Mais
il est bien entendu que les données saisies par chaque observateur lui
restent bien entendu accessibles en clair, ainsi que des synthèses
temporelles et cartographiques générales.
 
Nous vous remercions par avance pour votre contribution à cette démarche
collective. Nos permanents et nos bénévoles sont à votre disposition pour
toute clarification souhaitée.
 
Naturellement vôtres,
 
FRAPNA & LPO Haute-Savoie
 
* Cliquez sur :
http://haute-savoie.lpo.fr/index.php?m_id=10&backlink=rset&taxo_group=o
 

 

commentaires

Deux femmes, la nouvelle pièce de Pierre LAUNAY

Publié le 21 Octobre 2013 par Thierry BILLET dans C'est personnel

Le théatre de l'échange portait bien son nom à l'occasion des premières représentations de "Deux femmes", la nouvelle pièce de Pierre LAUNAY.

L'histoire de deux femmes, l'une avocate en guerre contre les maris divorcés, l'autre journaliste en guerre contre les insultes faites aux femmes, qui se rencontrent, collaborent...et vont s'aimer.

L'histoire ne suffit pas à raconter le plaisir de l'exercice théatral dans ce micro-théatre où la proximité du public et des acteurs est telle qu'elle pourrait devenir promiscuité, sans la magie des mots et de l'envie de jouer des deux actrices sincères et crédibles, au service d'un texte très écrit, cru et sensuel.

Ne manquez pas les prochaines représentations... Pour plus d'infos, c'est là :

http://acteun.over-blog.com/

commentaires
1 2 3 4 5 > >>