Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Ragots sur la boucle d'eau du lac

Publié le 30 Mars 2019 par Thierry BILLET

Je suis interpelé par des amis sur les ragots développés par quelques personnes mal intentionnées et volontairement ignorantes sur la boucle d'eau destinée à chauffer les bâtiments de l'AVANT SCÉNE sur l'ancien hôpital. Ces émules de POUTINE et de TRUMP rivalisent de mauvaise foi pour assimiler le rejet d'eau du système de refroidissement de l'IMPERIAL et le projet de chauffage vertueux de l'AVANT SCÈNE.

Ils feignent d'ignorer que la boucle d'eau est basée sur le principe d'un circuit d'eau "lac" totalement distinct du circuit de chauffage des immeubles. Et au milieu, un échangeur de calories qui prend un peu de la chaleur de l'eau du lac et la transfère au réseau de chauffage. Il n'y a donc aucun risque de pollution de l'eau du lac puisqu'elle n'est au contact d'aucun produit qui puisse la souiller : elle ne fait que transiter dans une canalisation isolée et indépendante avant d'être remise dans la même quantité à la bonne profondeur dans le lac.

Le rejet de l'IMPERIAL est un rejet d'eau de condensation qui doit être amélioré car il produit quelques algues vertes quelquefois en plein été et l'Etat travaille activement pour trouver une solution technique efficace. 

Assimiler les deux, c'est mentir. "Notre lac est sacré" disait Bernard BOSSON. En sa mémoire, je ne laisserai pas dire que le projet de boucle d'eau peut dégrader la qualité de notre lac. Au contraire, en en faisant une source d'énergie renouvelable et écologique, nous lui rendons l'hommage de lui demander de nous rendre un nouveau service vertueux et bénéfique pour le climat.

commentaires

Eclairage public, vers 50% d'économie de consommation

Publié le 29 Mars 2019 par Thierry BILLET

En déclinant la stratégie lumière élaborée par le GRAND ANNECY pour réduire la consommation d'électricité, protéger la biodiversité nocturne et améliorer la qualité de l'éclairage pour les modes doux de transport, la Ville s'engage dans une collaboration avec le Syndicat d'électricité (SYANE) pour un programme ambitieux de renouvellement de l'éclairage public. 

Après la finalisation de l'inventaire et du diagnostic de l'éclairage existant (environ 18 000 points lumineux sur la commune nouvelle !), la Ville contractera avec le SYANE une convention d'objectifs qui inclue une réduction des consommations électriques de l'ordre de 50% . De plus, les mâts seront conçus pour pouvoir recevoir les capteurs et autres équipements utiles à la ville intelligente (qualité de l'air, chargeur de vélos électriques, supervision de la collecte des déchets, etc.) quand la Ville voudra les déployer.

Enfin, d'une manière générale, ce nouvel éclairage public sera intégralement gradué de manière à s'adapter aux différentes heures de la nuit et à la fréquentation réelle des piétons, des cycles et des voitures. C'est ainsi qu'est réalisé par exemple l'éclairage des bords du THIOU à partir de CHORUS en cours de déploiement : l'éclairage ne s'allumera que si un mouvement est détecté de manière à préserver la biodiversité de la ripisylve tout en permettant aux piétons/vélos d'utiliser le chemin en sécurité.

Rien qu'en 2019, l'investissement de la commune nouvelle d'ANNECY réalisé sur l'éclairage public sera de l'ordre de 2,5 millions d'euros avec une économie attendue de plus de 50% sur les opérations de rénovation programmées, par exemple aux MARQUISATS sur le terrain de skateboard.

commentaires

La sobriété au menu de la semaine du développement durable du 1er au 9 avril

Publié le 22 Mars 2019 par Thierry BILLET

La Ville organise au printemps une Semaine du développement durable, pour sensibiliser les habitants à cette thématique, leur donner des éléments de réflexion et des idées d'actions à mettre en place, à titre individuel ou collectif. Cette année, le thème de cette semaine sera « La Sobriété »*.

Au programme de cette semaine : des projections, conférences, visites, ateliers, spectacle, exposition... afin de découvrir des initiatives de porteurs de projets durables, des exemples d’actions à adopter au quotidien, de se poser la question de la consommation, de l’habitatécologique et de la production de déchets.

Moment fort de la semaine, le Village du développement durable s’installera sur la place François- de-Menthon les 5 et 6 avril de 10h à 19h. Ce rendez-vous rassemblera une quarantained’exposants (entreprises, institutions et associations locales) engagés dans le développementdurable. Participez à différentes activités sous forme d’ateliers ludiques et découvrez une micro- maison en bois sur remorque (tiny house), sur la place du village.

Samedi 13 avril à partir de 9h, la 8ème édition des Chlorophylles à Annecy-le-Vieux viendra compléter cette semaine du développement durable dans le parc Vignières Pommaries avec une foire aux plantes, des expositions, ateliers, conseils et démonstrations culinaires.

Le programme complet est disponible sur www.annecy.fr.

*En matière de développement durable, la sobriété est une notion relative à la transformation des modes de consommation (réduction de la consommation d’énergie, des matériaux, gestion desdéchets, recyclage, éco-consommation...)

commentaires

Une base de données pour la transition énergétique

Publié le 21 Mars 2019 par Thierry BILLET

AUVERGNE RHÔNE ALPES ENVIRONNEMENT ÉNERGIE vient de mettre en ligne une base de données régionale sur la transition énergétique. Au niveau de chaque communauté d'agglomération, et à la maille communale, une foule d'informations relatives à la consommation d'énergie, à la facture énergétique, aux sources d'énergie renouvelable, etc.

Vous pouvez le tester sur le site :

commentaires

Zone à faible émission, le GRAND ANNECY retenu par l'ADEME

Publié le 17 Mars 2019 par Thierry BILLET

Nous avons eu le plaisir d'apprendre en fin de semaine que notre dossier de candidature à l'appel à projets "zone de faible émission" de l'ADEME avait été retenu.Rappelons en l'objet :

"L’appel à projets « zones à faibles émissions » vise à accompagner les métropoles et établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité propre regroupant plus de 100 000 habitants, et ceux dont le territoire est en tout ou partie couvert par un plan de protection de l’atmosphère dans la mise en œuvre d’une zone à faibles émissions (ZFE) en lien avec les échanges en cours entre l’Etat et les collectivités pour le déploiement de ZFE ainsi qu’avec la future loi d’orientations des mobilités (LOM). Les zones à faibles émissions consistent à limiter l’accès à une partie du territoire aux véhicules les moins polluants sur tout ou partie du territoire et pendant une période donnée (jours / heures, etc.) dans l’objectif d’améliorer la qualité de l’air et protéger la santé des populations. 

Les collectivités lauréates seront accompagnées financièrement par l’ADEME pour préfigurer la mise en place d’une ZFE, identifier les conditions de réussite de sa mise en œuvre et assurer la concertation et l’animation autour de ce projet. L’objectif est d’approfondir les connaissances sur les impacts et/ou mieux prendre en compte les spécificités locales dans la mise en œuvre d’une ZFE."

Et maintenant, il nous reste à mettre en oeuvre le programme d'actions proposé et retenu par l'ADEME pour poursuivre notre combat pour la qualité de l'air.

commentaires

Semaine du développement durable, demandez le programme !

Publié le 16 Mars 2019 par Thierry BILLET

L'édition 2019 de la semaine du développement  durable s'articulera autour de la thématique de la "sobriété" avec un panel varié d'animations à partir du 1er avril 2019 : atelier, conférences, débats, projections, spectacle...
 
Retrouvez également le village du développement durable place François de Menthon du vendredi 5 avril au samedi 6 avril où de nombreux exposants vont feront découvrir et participer à différentes activités sous forme d'ateliers ludiques. La place accueillera cette année une "tiny house" ! (micro-maison en bois sur remorque)
 
Vous trouverez la programmation de l'événement à partir de ce lien :
 
Également le lien Facebook de l'événement : 
 
commentaires

Eglise verte

Publié le 13 Mars 2019 par Thierry BILLET

Je fais suivre cette invitation aux associations environnementales pour participer à l'après-midi de présentation aux communautés chrétiennes.

La délégation diocésaine à l’Ecologie vous invite à venir faire découvrir ou mieux connaître vos préoccupations et vos actions, 

vendredi 12 avril de 15 h à 19 h,

à la Maison du Diocèse, 4 avenue de la Visitation à Annecy.

Ce temps est destiné à mobiliser les communautés chrétiennes de tout le département au soin de la Création ; les personnes présentent souhaiteront rencontrer les acteurs locaux, institutionnels, associatifs ou privés qui œuvrent dans les différents champs de l’écologie. Nous même présenterons le label « EGLISE VERTE » ( https://www.egliseverte.org/).

Cette demi-journée sera organisée sous forme de « stands » au sein de la Maison du diocèse. Vous aurez la possibilité d’y diffuser des vidéos sur des actions concrètes, des témoignages, etc…

Nous savons qu’il est souvent difficile aux associations de mobiliser des militants pour chaque sollicitation, aussi nous vous proposons, si vous le souhaitez, de nous faire parvenir votre matériel d’information (kakémono, affiches, vidéos, revues, expos ….).

Denis COUPAT se tient à votre disposition pour répondre à vos questions au 06 13 94 84 71 ou sylden.coupat@sfr.fr

 

commentaires

MARNAGE sur le LAC, expérimentation lancée !

Publié le 12 Mars 2019 par Thierry BILLET

L'Etat et le SILA ont décidé de lancer l'expérimentation du marnage artificiel du lac que j'appelais de mes voeux. C'est à dire que l'on abandonne le maintien tout au long de l'année de la cote "80" pour faire fluctuer le niveau du lac en fonction des saisons en tenant compte des contraintes des activités humaines.

C'est ainsi que la consigne est désormais de tenir la cote 80 du 1er mars au 1er juin, puis de monter le niveau du lac à la cote 90 du 1er juin au 1er septembre, de descendre à la cote 60 du 1er septembre au 15 novembre et de remonter à 90 ensuite.

Ces fluctuations de niveau visent notamment à protéger nos roselières qui étaient frappées toute l'année au même niveau par la houle et les embâcles sur le lac. En faisant baisser ou lever le niveau, on exonde ou on inonde les roselières de manière à faciliter leur croissance. Les roselières avaient perdu 90% de leur surface depuis 1960 : leurs capacités de filtration de l'eau, mais aussi d'accueil de l'avifaune et de reproduction des espèces avaient été méconnues. Il nous appartenait de retrouver un environnement qui soit plus favorable à la biodiversité. Et c'est désormais chose faite !

Reste que ces consignes de marnage sont théoriques puisque, si l'évapotranspiration est aussi forte ces prochains étés qu'à l'été 2018, nous aurons le même phénomène de marnage naturel violent avec une perte d'eau nette qui ne permettra pas de tenir la cible de  la cote 90. Tout dépendra donc de la sécheresse subie et des chaleurs rencontrées pendant les prochains étés.

Mais le pas qui vient d'être franchi est remarquable car il est une réponse pragmatique au nouveau régime climatique... dans la limite des capacités humaines à s'adapter aux dérèglements que l'activité anthropique a généré. Si ces dérèglements deviennent hors de contrôle, notre marnage artificiel sera de peu d'effet. Il ne faut pas réduire nos efforts pour réduire notre empreinte carbone. Par exemple en louant les 300 vélos électriques que le GRAND ANNECY met à votre disposition pour un an à moins d'un euro la journée...

 

commentaires

Contrat de bassin FIER & LAC

Publié le 11 Mars 2019 par Thierry BILLET

Le SILA déploie en ce début 2019 le contrat de bassin FIER & LAC avec le lancement d'études approfondies pour mieux connaître le bassin versant et permettre de prendre en amont les meilleures décisions pour protéger les personnes et les biens en période de crue, mais aussi pour définir les "espaces de bon fonctionnement" des rivières de manière à leur permettre de retrouver des marges de manoeuvre non contraintes selon les saisons. Le travail aborde également la question des sédiments charriés par la rivière et la gestion de ceux-ci pour éviter qu'ils ne l'obstruent, mais aussi à l'inverse pour protéger la biodiversité riche que présente ces milieux dans les deltas ou les plaines alluviales (Eau Morte, Fier par exemple). 

Dans ces différentes études, et particulièrement pour ce qui concerne les stations de mesures de débit à installer sur les rivières du bassin versant, le SILA choisit les scenarii les plus ambitieux de manière à se projeter de plain pied dans l'adaptation au nouveau régime climatique. Le 11eme programme de l'agence de l'eau n'avait pas identifié le lac comme un éco système particulièrement menacé par la sécheresse. L'été 2018 a montré que ce classement n'était plus pertinent : le château d'eau que représentent les ALPES n'est plus ce qu'il était et il faut clairement se préoccuper des "têtes de bassin".

Dès lors l'instrumentation à installer porte sur des mesures en temps réel et en continu, avec une actualisation permanente des seuils d'alerte de manière à gérer au mieux l'eau que le ciel veut bien nous donner. Pour ce faire, la préoccupation ne peut plus être les zones qui étaient jusque là victimes d'assèchements estivaux, mais l'ensemble du bassin versant qu'il faut suivre pour prendre en temps et en heure les meilleures décisions pour partager l'eau.

commentaires

Frelon asiatique, nouvelle menace pour les abeilles

Publié le 11 Mars 2019 par Thierry BILLET

Le nouveau régime climatique nous impose des espèces invasives qu'elles soient floristiques comme faunistiques. Parmi celles-ci, le frelon asiatique est un danger majeur pour les abeilles car elles sont le festin de cet insecte inconnu jusqu'alors. On a cru que la HAUTE SAVOIE serait épargnée par ce fléau. Mais les premiers nids sont apparus l'année dernière et la propagation de cet animal tueur d'abeilles doit être enrayée.

C'était l'objet d'une séance de travail organisée par le GRAND ANNECY le 7 mars avec les communes et les apiculteurs pour engager des actions fortes d'élimination des frelons. Chacun a bien reconnu l'urgence de mettre en oeuvre des pièges à frelon que le GRAND ANNECY va aider en lien avec les associations d'apiculteurs et le FREDON organisme public qui a animé cette réunion.

Frelon asiatique, nouvelle menace pour les abeilles
commentaires
1 2 > >>