Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
thierry billet

Vice président Climat Air Energie du GRAND ANNECY

Campagne municipale

Publié le 6 Février 2014 par Thierry BILLET in Politique locale

La liste conduite par Jean-Luc RIGAUT sera rendue publique dans son intégralité demain vendredi 7 février salle Pierre LAMY à ANNECY à 18 heures 30.

Je vous invite à assister à cette réunion.

Cette liste réserve une surprise qui a le grand mérite, compte-tenu du choix stratégique et de l'engagement sans faille de la majorité municipale d'hier et d'aujourd'hui de la Ville d'ANNECY, réaffirmé dans le programme du mandat 2014-2020, d'en terminer définitivement avec le risque d'une modification de la loi LITTORAL sur les grands lacs.

Cet engagement ferme et définitif de toute la liste de Jean-Luc RIGAUT à tout mettre en oeuvre pour que la Loi LITTORAL ne soit plus modifiée et demeure une loi de protection des rivages lacustres engage nécessairement chacun de ses membres.

La surprise est donc bonne, passée une première phase bien naturelle d'étonnement.

Nous entrons donc dans la campagne municipale réellement active pour ce qui me concerne dans une liste de rassemblement équilibrée entre citoyens de sensibilité du centre, de la droite, de gauche et de l'écologie à parité avec des citoyens de la société civile auxquels on n'a pas demandé pour qui il votait aux autres élections, mais tous engagés dans la vie associative locale.

Les annéciens compareront le bilan de l'équipe sortante et ses propositions pour les 6 prochaines années avec celles des listes concurrentes. Et ils décideront.

La politique n'a jamais été mon métier et j'aborde donc ce rendez vous démocratique avec la décontraction d'un militant qui a oeuvré sans relâche pour "écologiser" la politique municipale pendant 6 ans et est heureux du travail réalisé par la majorité municipale.

Il me faut, à ce stade, saluer Catherine CHOTIN et Véronique ROTNIEMER qui ont souhaité pour des raisons personnelles ne pas renouveler leur mandat après avoir fait partie, avec Stéphane CURIOZ et moi-même, des quatre militants verts que le groupe local d'ANNECY avait mandaté pour participer à la liste RIGAUT en 2008. Nous avons fait partager l'écologie au sein de la majorité municipale et participé à la belle aventure d'EUROPE ECOLOGIE aux européennes et aux régionales avant que le sectarisme et les plans de carrière ne reprennent le dessus chez les VERTS.

Compte-tenu de la loi sur le financement politique, je n'aborderai plus dans ce blog de sujets se rattachant à la vie municipale. Il y aura pour cela les outils de campagne de la liste

Dommage car les sujets ne manqueront pas sur les dossiers que j'ai traités et par exemple, j'aurais aimé détailler les raisons de l'utilisation de rapaces pour décourager la nidification trop abondante des corneilles sur la ville...

Mais il convient de ne prêter le flanc à aucune critique dans une situation où les français n'ont plus confiance dans leur classe politique.

Commenter cet article

Philou74 10/03/2014 21:29

Très bonne chanson de Dutronc... Cette chanson vous parles t'elle Monsieur Billet?...et vous assumez?...http://www.youtube.com/watch?v=M6SsRZ0fSNY

Philou74 10/03/2014 21:28

tres bonne chanson de Dutronc...Vous parles t'elle cette chanson monsieur Billet? http://www.youtube.com/watch?v=M6SsRZ0fSNY

Alix 07/02/2014 20:46


Commentateurs se passionnant pour la vie des animaux, prenons également plaisir à contempler les contorsions acrobatiques du boa ou la capacité de certains estomacs pour ce qui est de digérer les
couleuvres à teintes de béton.

BERNARD LARACINE 07/02/2014 14:33


Belle métaphore! la ville aux mains des corvidés...Nous préfererions les rapaces?  Mais il y en a déjà,il me semble!

René JULIEN 07/02/2014 12:13


Imaginer que les corneilles vont se laisse berner parce ce qu'elles ne reconnaissent pas encore ces buses furtives, même avec leur HARRIS majuscule , c'est largement sous estimer la capacité
d'adaptation ( et de création ) des corvidés dont on peut retrouver les exploits ( en particulier quand  leur progéniture est en question ) dans la littérature naturaliste et plus récemment
dans un merveilleux bouquin de Jean Claude Ameisen : les battements du temps ( encore lui ) .