Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
thierry billet

Vice président Climat Air Energie du GRAND ANNECY

Centre de congrès : 6 contre

Publié le 29 Mars 2013 par Thierry BILLET in Politique locale

Nous aurons donc été 6 conseillers communautaires à voter contre la délibération qui était proposée au vote.

Les autres conseillers ont suivi leurs maires qui s'étaient mis d'accord au préalable en bureau d'agglo.

Pourtant les questions posées suite à mon intervention liminaire soulevaient de vrais problèmes.

Quand Jean-Yves LAPIERRE qui connaît bien la géologie locale et les travaux de génie civil s'interroge sur le montant des travaux, ou quand Jean-Claude FABBIAN, farouche partisan du Centre de congrès, rebondit sur mon intervention sur l'existence d'un opérateur qui s'engagera effectivement à faire fonctionner le Centre de congrès et à prendre à sa charge le déficit d'exploitation, le malaise est patent.

Ce vote aura été un vote de solidarité avec son ou sa maire à un an des municipales; mais il n'est pas un vote d'adhésion au projet en pleine connaissance de cause.

Comment pourrait-il en être autrement alors que le projet architectural a été découvert mardi pour les élus communautaires sans aucune discussion technique détaillée et sans aucun élément financier crédible ?

Comptabiliser tous les Congrès qui se sont renseignés pour venir à ANNECY dans les années passées comme si il était certain qu'ils viendront lorsque le centre de congrès aura été construit manque de la plus complète crédibilité. Prendre contact pour savoir si la capacité d'accueil existe n'est pas un engagement à venir effectivement...

La solution raisonnable était de sursoir au vote en attendant de savoir si un opérateur prenait le risque économique de l'exploitation du centre de congrès. 

Mais quand les chiffres sont aussi importants que 50 millions d'euros les conseillers communautaires préfèrent faire confiance à leurs maires qui ont eux-mêmes fait confiance aux techniciens qui ont eux-mêmes rendu la copie qu'attendait d'eux le décideur réel.

M. ACCOYER, satisfait du résultat, a quitté la salle rapidement après le vote. Histoire de bien montrer l'estime dans laquelle il tient l'assemblée...

Commenter cet article

BASSET 30/03/2013 10:14


Je ne pense pas que les élus communautaires soient de simples "godillots".


Ne t'en déplaise ils ont voté presque à l'unanimité; il faut donc respecter leurs votes car on est en démocratie.


Quant à l'aspect technique et financier, il sera étudié dans les détails comme tous les grands projets, autoroutiers notamment,et il faut bien démarrer avec un vote de principe basé sur des
éléments sérieux présentés sinon on prend ensuite des retards très préjudiciables.


Cordialement


C.BASSET

Thierry BILLET 30/03/2013 10:46



Je respecte leur vote bien entendu. Cela ne m'empêche pas de me demander combien ont pris le temps d'étudier le dossier avant de venir (en 3 jours maxi depuis l'exposition de la maquette), de
chercher à vérifier l'information puis à réfléchir avant de prendre position... Je crains Christian qu'il n'y en ait pas plus d'une poignée... Thierry



Didier 29/03/2013 22:39


Effectivement Bernard Accoyer a quitté la salle vers 20h30, moins de 10 minutes après le vote sur le centre des congrès (et au final 30 minutes avant que Jean-Luc Rigaut ne lève la séance).


Il a dû ensuite gagner son domicile vers 20h45 et brancher France 2 pour suivre la fin de l'interview présidentiel.


Le lendemain, il était l'invité à 8h15 de France Bleu Pays de Savoie pour commenter l'interview de François Hollande, qu'il n'a pas vu en totalité !

Thierry BILLET 30/03/2013 10:49



Parce que l'UMP ne lui a pas fourni les éléments de langage par courriel en direct ? Parce qu'il ne savait pas sans entendre un mot de HOLLANDE ce qu'il dirait ?



Tillier Roland 29/03/2013 09:56


C'est grave et bien dommage, tout n'est surement pas perdu.Entout cas, un grand bravo et mille mercis pour ce travail que vous effectuez.

Martin 29/03/2013 09:16


Combien de personnes prenaient part au vote ?

Thierry BILLET 29/03/2013 09:38



Une centaine... TB