Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Centre des congrès & petit paquier

Publié le 9 Avril 2013 par Thierry BILLET in Politique locale

Ce samedi, j'étais à LECCO avec Jean-Luc RIGAUT pour le passage de relais de la Ville des ALPES 2012 (Annecy) à la Ville des Alpes 2013. Je reviendrai ces jours prochains sur les échanges entre les Villes européennes sur les enjeux climatiques, notamment sur la Ville de BOLZANO et son plan climat.

Cédric LE GOFF a filmé l'intervention de Bernard BOSSON à la manifestation contre le Centre des congrès qui n'insiste que sur le côté urbanistique du projet... Cela ne me semble qu'un élément de la discussion.

J'insiste pour ma part sur la question financière et de la viabilité économique du projet.

Mais cet élément est important : il participe à la question de la reconquête de toutes les rives du Lac à ANNECY, ce qui est le sens du projet de "Petit Pâquier"  proposé par la majorité municipale en lieu et place de l'Hotel de Police et des villas situées derrière la Piscine des Marquisats qu'il faudrait détruire pour requalifier l'entrée de ville et ouvrir tout cet espace au public.

Bernard BOSSON insiste également sur la limitation de la surface à construire dans cet espace proche du rivage au sens de la loi LITTORAL.

J'avais proposé lors d'un conseil communautaire de saisir le Tribunal administratif d'une demande d'avis préalable sur cette question de la constructibilité; c'est à dire d'interroger la juridiction administrative sur ce qu'elle considère comme acceptable relativement à la densité actuelle du bâti à cet endroit.

Globalement, la question posée est de savoir si construire 10.000 mètres carrés à cet endroit est compatible avec le principe légal d'une urbanisation limitée d'un espace proche du rivage.

On avait utilisé ce mode opératoire à propos de  l'urbanisation de l'ancien hôpital dans le cadre d'un désaccord entre ANNECY LE VIEUX et ANNECY. Le TA avait répondu à l'époque qu'une augmentation de seulement 10% de la surface construite était acceptable, si ma mémoire est bonne.

Je ne pense pas que le bureau de l'agglo ait formulé cette demande au Tribunal administratif qui tranchera donc la question dans le cadre des contentieux qui vont se multiplier sur le sujet. Il aurait été pertinent de faire du préventif et non du judiciaire.

Le débat est donc loin d'être clos...