Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
thierry billet

Vice président Climat Air Energie du GRAND ANNECY

Commission halieutique, un vrai progrès !

Publié le 22 Novembre 2013 par Thierry BILLET

Réunion fort intéressante de la commission sur la pêche dans le lac d'ANNECY afin d'amender le réglement préfectoral sur la pêche dans le lac.

Quelques améliorations du réglement permettront aux pêcheurs amateurs de moduler leurs captures de salmonidés dans le respect des quotas de prises déjà acceptées de manière à introduire un peu de souplesse si un pêcheur a de la chance un jour donné.

Le dépouillement des carnets de pêche de 2012 permet de confirmer que l'alerte de 2010 où le nombre de corégones pêchés avait connu un seuil bas historique de 10.660 n'a pas été confirmé. En 2011, 17.222 et en 2012, 16.324. Le stock de féras dans le lac est donc bien présent et les pêcheurs professionnels et amateurs les trouvent.

En revanche, concernant les ombles, les résultats sont moins bons cette année, sans que l'on puisse déterminer les raisons de cette diminution, notamment chez les amateurs.

Peut-être que l'effort de pêche des ombles a été plus faible puisque les féras sont pêchées en abondance ? Ou des causes extérieures sont elles à l'oeuvre comme le réchauffement de la partie supérieure des eaux du lac qui modifient sensiblement l'éco-système (l'omble ne se reproduit plus si le lac est au dessus de 8°C) ? Ou encore la prédation des brochets et des lottes sur les frayères ?

Le SILA va travailler avec les pêcheurs sur ce point, par exemple en essayant d'installer une caméra sur les frayères.

Mais il faut noter que ces ombles sont une espèce dont la population dans le lac est largement articificielle puisque l'association des pêcheurs du lac d'ANNECY procède chaque année à un alevinage de 100.000 ombles.
En tous cas, la commission a permis un travail serein entre pêcheurs professionnels et pêcheurs amateurs dans la perspective réaffirmée par l'Etat et le SILA d'une gestion durable de la ressource halieutique.

La décision sage de réduire le nombre de pêcheurs professionnels à deux et de déterminer des quotas de pêche raisonnables pour les amateurs porte ses fruits dans un climat redevenu constructif.



Commenter cet article