Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
thierry billet

Vice président Climat Air Energie du GRAND ANNECY

Jean-Claude CARLE, droite extrême

Publié le 27 Février 2010 par Thierry BILLET


La décision de Bernard ACCOYER de laisser la tête de liste départementale à M. CARLE n'est pas le fruit d'un hasard. C'est le résultat d'une analyse politique. L'UMP pense qu'elle doit rassembler son camp pour arriver en tête et que M. CARLE est mieux capable de s'adresser à l'électorat de droite le plus conservateur, caractéristique de la HAUTE SAVOIE depuis le ralliement de l'essentiel des élus UDF à Charles MILLON.

Pour plus d'histoire :
Charles MILLON en correctionnelle

Pour autant, l'UMP prend le risque de se couper définitivement de l'électorat plus jeune et plus moderne qui arrive, année après année, en HAUTE SAVOIE.

Pour celles et ceux qui ignoreraient les positions politiques de M. CARLE, un petit tour sans sa biographie :


Jean-Claude Carle a saisi le Conseil constitutionnel pour tenter de faire invalider le PACS, il a signé la pétition contre l'homoparentalité.

 

Il a soutenu le projet de Loi  pour la reconnaissance des aspects positifs de la colonisation et déclaré en décembre 2005 dans le Journal du Sénat : « La colonisation est un moment difficile à expliquer... parler des aspects positifs, qui ont permis à ces peuples de progresser. Abroger l'article 4 signifierait les occulter et serait contraire à la vérité historique ».

 

A été élu en 1998 vice président du Conseil régional Rhône Alpes avec les voix du Front national comme il est écrit dans l'Humanité du 8 avril 1998 : « L'extrême droite les a fait vice-rois, ils ont accepté le honteux marché du FN. Dans la nuit de lundi à mardi, neuf vice-présidents de droite, sur les quinze que compte l'exécutif de la Région Rhône-Alpes, ont été élus avec les voix du Front national ; « Ce fut ensuite le tour de Jean-Claude Carle (UDF)... d'être élus, tous deux au troisième tour, avec l'appui des voix du FN, les 13 conseillers régionaux de droite s'abstenant toujours ».

 

Il faut aussi citer ce passage particulièrement éloquent de l'intervention de Jean Claude Carle au Sénat sur la délinquance des mineurs: « Qui sont ces jeunes délinquants ? 92 % des actes commis émanent de jeunes garçons présentant 4 caractéristiques : 1ère caractéristique : leur famille a des difficultés à assumer sa mission, du fait notamment, de l'absence du rôle du père. Cette absence du père se prolonge tout au long du cursus du jeune par l'absence de l'homme : absence du père au sein de la famille, absence de l'homme à l'école, l'Education Nationale est un corps très féminisé, absence de l'homme lorsque le jeune est traduit devant une juridiction, les juges pour enfants sont très souvent des femmes, absence de l'homme lorsque le délinquant est sanctionné. La PJJ est une administration elle aussi, très féminisée. Cette absence de l'homme constitue un vrai problème ».


C'est donc - à l'inverse - la merveilleuse image d'une virilité orgueilleuse que nous propose l'UMP à ces Régionales 2010. Un rêve politique qui se personnifie, un vrai bonheur...




Commenter cet article