Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
thierry billet

Vice président Climat Air Energie du GRAND ANNECY

Justice au nom de l'opinion publique

Publié le 8 Février 2014 par Thierry BILLET

La condamnation à un an ferme de prison du jeune imbécile qui s'est filmé en trainde jeter un chat sur un mur est encore un signal du déréglement complet de l'institution judiciaire. Cette peine est à ce point surévaluée quand on la compare à des faits autrement plus graves comme la délinquance en col blanc, les accidents mortels du travail, et tant d'autres infractions  que l'on ne peut la comprendre qu'à cause de la médiatisation sur internet qu'elle a connue et donc sur la force de l'opinion publique scandalisée par cet acte débile.

 

Un procureur de mes relations, militant écolo, me rappelle ceci :
Moro-Giafferi, un grand avocat,  défendait un membre de la bande à Bonnot.
L'avocat général exige une condamnation à mort afin, dit-il, de calmer l'opinion publique indignée.

"L'opinion publique? s'écria Moro-Giafferi. Chassez-la, cette intruse, cette prostituée qui tire le juge par la manche! C'est elle qui, au pied du Golgotha, tendait les clous aux bourreaux, c'est elle qui applaudissait aux massacres de septembre et, un siècle plus tard, crevait du bout de son ombrelle les yeux des communards blessés...".

Commenter cet article

lombardo 02/09/2014 11:13

Donc , on peut massacrer les animaux, les découper vivant en morceaux, les bruler vifs, comme c'est devenu courant sur Fb et bénéficier de la mansuétude de la justice. Belle conceptiond de l'écologie !

BILLET 03/09/2014 09:58

Toute infraction mérite sanction adaptée à la gravité de la faute commise par rapport à d'autres infractions. Regardez pour quelles infractions on est condamné concrètement à un an de prison ferme. Cordialement, TB