Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
thierry billet

Vice président Climat Air Energie du GRAND ANNECY

KEMPF à ANNECY, salle comble

Publié le 12 Décembre 2013 par Thierry BILLET in Environnement

 

La salle Yvette MARTINET était pleine à craquer pour la conférence d'Hervé KEMPF pour sa conférence "Fin de l'occident, naissance d'un monde" ce mardi 10 décembre à l'initiative du Club Climat.


photo-4.JPG

photo-2.JPG


Hervé a su, avec des mots simples, expliquer la "décadence" souhaitable de l'occident pour partager enfin les ressources naturelles limitées de la planète entre tous les terriens.

La question du partage des richesses avec le scandale de l'appropriation d'une part croissante de la plus-value par une oligarchie mondialisée au détriment des salariés (et des chômeurs !) a été au centre des débats.

La relocalisation de l'économie est centrale pour empêcher que cette dérive affolante ne nous conduise dans le mur et, in fine, dans la guerre.

C'est en ce sens que la barbarie est l'alternative de l'écologie. Entre les deux, la politique molle des gouvernements qui essaient de faire croire que la croissance reviendra laisse la place aux discours extrêmistes de ceux qui accusent les plus faibles qu'eux de tous leurs maux.

Pour suivre le travail de journaliste indépendant de Hervé KEMPF, pensez à suivre l'actualité de l'écologie sur le site http://www.reporterre.net/

 





Commenter cet article

JULIEN René 13/12/2013 15:02


" C'est en ce sens que la barbarie est l'alternative de l'écologie" ...


Outre qu'on attendrait plutôt une inversion de l'ordre des facteurs dans cette affirmation , on peut connaître que depuis 1915 l'alternative à la Barbarie a été largement étudiée , théorisée ,
polémiquée , jusqu'à l'auto-dissolution de Socialisme ou Barbarie en 1961   et que l'alternative au mal naturel ou systémique , c'est dabord la Philia et la Démocratie aboutie (
plus proche de la définition de Paul Ricoeur selon mes goûts).


Mais il n'y a pas d'alternative possible sans interdiction de la spéculation , et sans mise sous examen et conditions de la Propriété ( de l'usus , du fructus et sabction immédiate  de
l'abusus)  par la puissance publique démocratique aboutie .


 


Il ne peut y avoir de propriété individuelle ou collective que définie et consentie par la Loi , provisoire et sous conditions .

JULIEN René 12/12/2013 10:38


Bof ... Ce billet ressemble à une quatrième de couverture .