Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
thierry billet

Vice président Climat Air Energie du GRAND ANNECY

L'année de la transition énergétique commence mal

Publié le 4 Février 2014 par Thierry BILLET

FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT estime que l'année de la transition écologique commence mal...

La trêve des confiseurs ne s’applique pas partout. Profitant des fêtes de fin d’année, le Gouvernement a fait paraître discrètement un certain nombre de textes au Journal officiel, espérant apparemment que ces graves reculs pour l’environnement passent inaperçus au milieu des petits fours…


Notre-Dame-des-Landes : feu vert pour la destruction de la biodiversité et le gaspillage d’argent public

Les arrêtés environnementaux préalables au début des travaux de l'aéroport sont parus le 21 décembre 2013, permettant d’ouvrir le chantier sous une apparente légalité.

Pour Michel Dubromel, pilote du réseau transports et mobilité durable de FNE : « On comprend que le Gouvernement essaye de faire passer discrètement cette nouvelle étape : comment justifier en effet ce projet inutile et couteux qui, en pleine crise environnementale et économique, provoquera la destruction de patrimoine naturel (espèces protégées et zones humides permettant, notamment, la régulation des inondations) et d’espaces agricoles et viendra creuser un peu plus la dette publique ? Comment justifier cet entêtement et ignorer l’opposition massive et argumentée des associations de protection de l’environnement, et même des experts désignés, et alors même que des alternatives moins couteuses et plus respectueuses de l’environnement existent?! »

Elevages porcins : la droite n’avait pas osé, la gauche l’a fait

Le décret simplifiant la réglementation sur les élevages porcins a été publié au Journal officiel du 31 décembre 2013. Cette mesure, que de nombreux parlementaires de gauche avaient décriée quand elle a avait été proposée par la droite en 2010, permettra de créer sans étude d’impact ni enquête publique des élevages porcins de près de 2000 animaux !

Hasard de l’actualité, le Commissariat général au développement durable vient de publier une note montrant que de plus en plus de côtes sont touchées par les algues vertes et pointant la contribution de l’agriculture. L’activité agricole a généré, en 2010, 900 000 tonnes d’excédents azotés. Elle est à l’origine de 54% de l’azote présent dans les cours d’eau dans le bassin Seine-Normandie - 90% en Loire-Bretagne.

Pour Florence Denier Pasquier, vice-présidente de FNE :

« Quel est le sens de cette décision à part satisfaire le lobby agro-industriel porcin ? Elle est en parfaite contradiction avec le projet agro-écologique de Stéphane Le Foll et la loi d’avenir pour l’agriculture débattue en ce moment même au Parlement ! Veut-elle favoriser la concentration industrielle d’une filière qui, bien qu’ayant perdu plus de 63% de ses exploitations depuis 2000, continue à produire autant ? Cette mesure dégradera la qualité de l’air, celle des cours d’eau et favorisera l’explosion des algues vertes sur le littoral. »

Bruno Genty, président de FNE de conclure :

« Le président de la République a annoncé lors de ses vœux que cette année 2014 serait celle de la transition écologique, alors même que simultanément le budget du ministère de l’écologie baisse de 7% et que des décisions calamiteuses sont prises au premier janvier. Encore des mots, toujours des mots, les mêmes mots, comme dit la chanson ? Seuls des investissements massifs pourront démontrer la sincérité de l’engagement dont nous doutons désormais.»

Commenter cet article

jean bruguier 04/02/2014 18:44


Tout cela pourrait au moins servir à ce que les écologistes qui ont tant soutenu la candidature de F Hollande commencent à s'interroger. Dans les faits, ils n'ont que soutenu politiquement le
choix d'une société urbano-industrielle qui nous mène vers un effondrement.


Quand les écologistes politiques feront-ils le choix courageux de défendre vis à vis de l'électorat une politique basée sur une sobriété partagée ?