Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
thierry billet

Vice président Climat Air Energie du GRAND ANNECY

La qualité de vie des territoires alpins

Publié le 18 Août 2013 par Thierry BILLET

La conférence annuelle de l'association "Villes des ALPES" dont ANNECY est adhérente réunie à Grassau a été un plein succès. Pour que la manifestation laisse des traces encore plus durables, le Réseau a décidé de publier les résultats de ses travaux.

L'objectif est que les participants de la conférence puissent ramener dans leurs communes des idées nouvelles pour leur travail quotidien. Les actes de la conférence regroupent les interventions, les projets présentés et les résultats des ateliers. Les participants mais aussi les autres membres qui n'ont pu être présents pourront ainsi puiser dans un large réservoir d'idées et s'en servir dans leur travail. Une version imprimée sera envoyée dans les prochains jours à tous les participants de la conférence. La publication est également disponible en ligne sur le site du Réseau : www.alliancealpes.org/fr

Pendant la conférence annuelle, les participants ont aussi discuté les visions et les objectifs du Réseau de communes. Ces débats ont abouti à la rédaction d'une Charte dotée d'un nouveau graphisme. La nouvelle Charte peut être consultée sur : www.alliancealpes.org/fr

Commenter cet article

JULIEN René 18/08/2013 17:35


Pour préciser et parer à une polémique facile , j'appelle " bien public"  de fait ou par nature et vocation paysagère , tout ce qui est entre route de ceinture et lac .


 


On y trouve des propriétés privées .. qui ont vocation à disparaître , moyennant finances , non pas au prix du "marché" , mais au prix juste que la démocratie leur consent  ( et qui est déjà
très satisfaisant ) pour parer là aussi , à des enrichissements "sans cause" .


 


C'est d'ailleurs cette heureuse ploitique de "libération" des espaces qui avait et a été conduite jusqu'à ce jour , au prix des efforts des contribuables et de l'intelligence des élus ...d'alors
.

JULIEN René 18/08/2013 17:16


J'ai bien aimé les fleurs sur le corsage des bavaroises !


Plus sérieusemnt , je n'ai pas trouvé dans les cas exemplaires objets du rapport , des éléments forts facilement transposables à Annecy .


 


Par contre la mise en perspective stratégique ( pages 6 à 9 , si mes lunettes sont encore assez efficaces ) est intéressante . Elle remet bien en évidence , même si elle est un peu sommaire et
partisane , que le sort et le destin des communes et de leurs regroupements , sont sous contrainte  de la géographie et de l'économie mondiale , autant ( et depuis 10 ans , plus ) que sous
celle de l'histoire des groupes humains locaux .


 


A l'approche des échéances électorales que l'on sait , nos psychopathes politiques pourraient utilement  faire usage de cette partie du rapport , pour mieux mesurer les limites de leurs
actions et l'intérêt de se concentrer sur celles qui font vraiment sens et vie ...durables .


 Ils pourraient aussi  en déduire que le regroupement nécessaire  des intelligences et talents pour avancer de façon humble , mais pas résignée , sur l'essentiel ,
pourrait mieux  se porter de moins de compétition ( de chefs ),  et de plus de coopération dans le choix et l'enrichissement des meilleures pistes .


 


Mais c'est un voeu aussi vain que de comprendre à quoi peut bien servir un nouveau centre des congrès ...où l'on sait ( Bernard BOSSON avait bien repéré que " franchir une route" , élément
géographique fort , c'est la signature d'un " franchissement "sans cause' , vers l'arbitraire et la spoliation  , la violation du bien public par l'intérêt privé )


Booster l'économie ? Bof ... Où est le projet économique fort et stratégique qui justifierait cette icône digne des " Signal" et autre quéqettes Decaux des années 70 . Il y a beau jeu que
dans le monde actuel le commercial et la publicité ne suffisent plus à " fonder" et asseoir une entreprise économique sérieuse . Ils ne sont efficaces que pour accompagner et non précèder le "
hard" .


A moins qu'on appelle projet économique , celui de faire payer à la collectivité la vitrine qui assurera les bénéfices privés juteux d'opérations immobilières prêtes dans les starting blocks .


 


Nous voilà loin du rapport ?


 


à voir de plus près ....