Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Le lac, l'INRA et la conférence lac

Publié le 9 Février 2013 par Thierry BILLET

La démarche de "conférence lac" portée par le SILA depuis 2008 continue de bien fonctionner. La dernière réunion du collège des associations vendredi dernier l'a prouvé encore une fois avec une forte participation de tous les acteurs de la société civile. La présentation par Mme Isabelle DOMAIZON, de l'INRA de la campagne 2011 de suivi du lac a notamment intéressé tous les participants grâce à une présentation très pédagogique du fonctionnement de la masse d'eau. La constante est celle de la présence devenue infinitésimale de phosphate dans le lac, à une concentration qui est devenue résiduelle. Cette particularité tranche avec les lacs Léman et du Bourget qui ont diminué leurs concentrations mais qui demeurent bien supérieure au lac d'ANNECY. Pour autant, l'originalité du travail de l'INRA est de montrer que, malgré ces faibles apports, la productivité halieutique du lac est forte. Pour synthétiser, il n'y a pas grand chose à manger, mais ce qui est existe est très productif et le fonctionnement efficace de la chaîne alimentaire permet une production de poissons abondante. Cette analyse scientifique permet d'envisager une gestion sereine de la ressource halieutique au-delà des discours alarmistes. Reste la question des conséquences du réchauffement climatique que l'INRA pointe et constate en termes de réchauffement de la masse d'eau.

Et c'est autour de la communication du SILA sur le marnage, que le réchauffement climatique est entré dans le débat de la société civile. Je ne reviendrait pas sur l'étude du SILA. Elle est en téléchargement sur le site du SILA et un résumé est ici.

Par contre, les réactions des différents participants sont très intéressantes.

D'une part, personne n'a remis en cause les conclusions de l'étude : les climato-sceptiques deviennent une espèce rare à ANNECY. Il ne reste plus que quelques parlementaires UMP pour ne pas le prendre au sérieux. Les félicitations de la FRAPNA sur la qualité de l'étude ont montré que l'on était dans une préoccupation juste et une démarche d'analyse scientifique rigoureuse et indépendante.

D'autre part, chacun a bien compris les enjeux pour son activité de loisir ou professionnelle. M. Henri CECCON pour la Compagnie des Bateaux, ou un sportif utilisant le lac, ou un habitant de CRAN GEVRIER s'inquiétant pour la nouvelle centrale hydroélectrique municipale, ont bien cerné les enjeux qui ne concernent pas que les riverains du lac. Il faut de l'eau dans le RHONE pour refroidir les centrales nucléaires et l'on ne pourra pas, au nom d'intérêts locaux, ne pas continuer à alimenter le THIOU... C'est donc à une adaptation aux changements climatiques que nous devons travailler. C'est passionnant et c'est l'enjeu politique du SILA pour les prochaines années.