Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
thierry billet

Vice président Climat Air Energie du GRAND ANNECY

Le préfet de Haute-Savoie veut-il tuer les bouquetins du massif du Bargy

Publié le 18 Juillet 2013 par Thierry BILLET

 

FRAPNA

mercredi 10 juillet 2013

Sous prétexte de risque de propagation de la brucellose, le préfet de Haute-Savoie veut éradiquer une population de bouquetins.


La FRAPNA [Fédération Rhône Alpes de protection de la nature] et la LPO [Ligue pour la protection des oiseaux] expriment leur profond désaccord par rapport à la demande d’abattage par tirs au fusil de la totalité de la population de bouquetins du massif du Bargy faite par le Préfet de Haute-Savoie au Ministère de l’environnement.

Cette requête est réalisée dans la précipitation sous la pression du ministère de l’Agriculture et des syndicats agricoles. En effet, le risque de propagation de la maladie aux troupeaux domestiques reste modeste moyennant des mesures de surveillance déjà en place et une séparation des troupeaux domestiques et de la faune sauvage.

Mais on agite le spectre de la perte du statut de "pays indemne de brucellose" par la France pour balayer d’un revers de main les autres possibilités d’éradication du foyer comme la vaccination des jeunes individus indemnes...

Pourtant, le risque de propagation de la maladie par les individus en fuite qui rejoindront d’autres hardes saines suite aux tirs est, quant à lui, bien probable : le remède risque fort de s’avérer pire que le mal !

Afin de "faire avaler la pilule" aux associations de protection de la Nature mises devant le fait accompli, on nous fait de vagues promesses de réintroduction en 2016 si la situation le permet ! On voit déjà poindre le scénario de la réintroduction du bouquetin dans les Bauges : différée aux calendes grecques en raison de l’opposition des chambres d’agriculture de Savoie et des fédérations des chasseurs.

Les premiers considèrent que le bouquetin représente désormais un risque sanitaire pour leurs troupeaux et les seconds qu’il n’a pas sa place dans la nature car il n ’est pas chassable !

Comment croire à cette réintroduction promise si, au préalable à tout abattage de bouquetins, la Chambre d’agriculture des Savoie, la Fédération des chasseurs de Haute-Savoie, les Conseils municipaux des communes concernées, les Communautés de communes, le Conseil Général de Haute-Savoie et le Conseil Régional Rhône-Alpes ne délibèrent pas en faveur de la réintroduction du bouquetin dès 2016 dans le massif du Bargy. Quant au gypaète barbu, il aura bien du mal à trouver sa pitance dans un Bargy déserté par le bouquetin…



Source et photo : Courriel à Reporterre de la FRAPNA

Lire aussi : Philippe Martin est un défenseur de la chasse et de la tauromachie

Commenter cet article

JULIEN René 19/07/2013 10:02


A signaler dans le numéro de juillet de "Terre Sauvage" ( siège à Savoie Technolac ,5,95 € quand même ) , un édito et un article sur " sa majesté le bouquetin" , où il est rappelé comment
l'handicapé de l'escopette Vittorio-Emanuele II , duc de Savoie et ci devant premier roi d'Italie, a heureusement contribué à la sanctuarisation dudit bouquetin en ses terres du Gran Paradiso ,
pour son plaisr (mesuré) de la chasse .


 


Où l'on mesure aussi , sur le fond , que l'avis sensé du responsable du service scientifique du parc national de la Vanoise ( ou des Ecrins , ou du Mercantour , ou des Pyrénées ), pourrait
permettre une gestion du problème , acceptable par tous , dans le temps , et avec les finances qui vont bien avec .


 

JULIEN René 18/07/2013 15:49


Le plus simple serait de demander aux chasseurs de tirer sur les vaches ( ou les éleveurs )  pour les exterminer , et de parquer les bouquetins dans le parc du préfet .