Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
thierry billet

Maire adjoint au développement durable et à la Ville du futur d'ANNECY

Message de Nicolas Hulot

Publié le 27 Juillet 2011 par Thierry BILLET in C'est personnel

Nicolas HULOT vient d'adresser ce message à ses soutiens.

Il me paraît important de le faire connaître.

Pour autant, Eva JOLY ayant été désignée démocratiquement, elle est aujourd'hui la candidate légitime des écologistes quels que soient les regrets des uns ou des autres.

 

Chères amies,
chers amis,

Sachez combien tout au long de cette magnifique expérience vos soutiens nous ont été précieux, à mon équipe et à moi. Je veux très amicalement vous dire que ma tristesse et ma déception sont à la mesure des ambitions que nous portions. Elles sont l’expression de notre profonde sincérité.

Etant donnés les résultats de la Primaire, il n y a d'autre attitude possible que de s'incliner avec respect et d'autre commentaire que de souhaiter à Eva Joly et à Europe Ecologie Les Verts de rencontrer l'adhésion du plus grand nombre dans la campagne présidentielle à venir.

À cet instant singulier, nous n’avons aucun regret à avoir car chacun, là où il est, a fait ce qu’il a pu pour se faire entendre et tenter de convaincre que nous pouvions établir la jonction entre les Françaises et les Français et l’écologie politique.

Le temps nous a peut-être manqué, mais rien ne dit que quelques semaines supplémentaires auraient permis de changer le cours des choses.
Ce qui est certain, c’est que nous avons mené la campagne de cette Primaire avec dignité et élégance – et c’est essentiel. Nous n’avons souscrit à aucune facilité, ni de langage ni d’attitude, car, pour nous, la fin ne justifie pas les moyens.

Notre engagement a été conforme à l’idée que je me fais de la politique et je me réjouis que nous ayons agi en adéquation avec les valeurs que nous portons et avec nos principes.

Je sais, au fond de moi, que si, demain, nous voulons faire revenir dans l’espace politique celles et ceux qui, pour diverses raisons, s’en sont éloignés, la forme dans laquelle s’incarnera l’enjeu écologique sera aussi essentielle que le fond. Le respect et la tolérance sont des valeurs inaliénables. Comme est essentiel le fait d’acter la complexité. La résolution des crises ne se fera pas d’un coup de baguette magique, aucune formule simpliste ne nous y mènera. Ce sera un long chemin dont l’issue sera déterminée par une capacité à rassembler sur des valeurs humanistes et dans un esprit d’ouverture.

Dans cette période de repos qui s’ouvre et dont j’espère que toutes et tous vous pourrez profiter, le temps sera à la réflexion et à l’analyse. Je sais que vous ne doutez pas de ma présence demain sur le chemin de l’écologie, où j’avance depuis plus de vingt ans. Et vous avez raison.

Pour autant, compte tenu du résultat de la Primaire et des attitudes et des propos qui y ont été tenus, la question que je dois me poser, en conscience, est : où serai-je le plus utile pour continuer à servir la cause écologique ? Je vais naturellement y réfléchir pour pouvoir ensuite répondre d’une manière positive et constructive.

Une fois encore, je veux vous remercier de votre confiance que j’entends honorer à l’avenir et vous redire combien j’ai été fier de toutes celles et de tous ceux qui ont constitué spontanément mon équipe de campagne.

Très sincérement,

   

Commenter cet article

Gobert 30/07/2011 16:42



Même en ayant voté pour lui au deuxième tour, Je me doutais bien qu'il ne serait pas élu…
Mais je pensais (je pense toujours) que son nom (image) associé à celui d'Europe écologie et des Verts, pouvait (peut toujours) drainer quelques nouvelles et milliers de voix !
Et quand il écrit :"où serai-je le plus utile pour continuer à servir la cause écologique ?"  Là, j'ai peur. En clair ça pue le départ !

Bref, si Nicolas, quitte le navire d'Europe Ecologie, nous perdrons et il perdra énormément en crédibilité !
J'ai peur qu'il nous ait pris, nous aussi, pour des gogos de la première chaine…  Et je repense alors, à ce que disait justement Stéphane Lhomme lors des débats sur l'écologie durant la
primaire…

Vous voulez que je vous dise, depuis les Assises du 13 novembre à Lyon, où Nicolas est apparu en nous disant qu'il était le rassembleur des valeurs humanistes, venu là dans un esprit
d'ouverture…
Eh bien aujourd'hui, j'ai de sérieux doutes sur la pérennité d'Europe écologie si nous n'appelons à nos côtés d'honnêtes et sincères partenaires. Et là je pense aussi à Corinne Lepage.