Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

MEYTHET

Publié le 19 Novembre 2012 par Thierry BILLET in Politique locale

A mon avis, il doit y avoir trop de mairies de gauche en HAUTE SAVOIE. Sinon je ne vois pas comment expliquer le sabordage organisé par Sylvie GILLET DE THOREY de sa majorité municipale à MEYTHET.

La dernière fois que j'ai vu Sylvie, elle tressait les louanges de Christian JEANTET lors d'une réunion publique de soutien à Christian pour les législatives.


Et voilà que tout soudain, il n'est plus bon à rien et que nonobstant le soutien des 3/4 de ses colistiers à Christian, Mme le Maire avec l'appui zélé du Préfet organise une élection municipale à laquelle elle se représente, alors que l'enjeu de la crise actuelle était sa volonté de ne plus rester maire et de passer la main dès 2012. Comprenne qui pourra.

Il se trouve que je connais la plupart des conseillers municipaux de MEYTHET et notamment les deux élus écologistes, et de nombreux syndicalistes qui y travaillaient main dans la main et sont encore sous le choc de la violence des accusations portées contre Christian JEANTET.


Renouant avec les méthodes de M. HERISSON, la droite municipale séme maintenant également des ragots par tracts sur PRIORITERRE, à lire ici : http://avecvousvivremeythet.unblog.fr/2012/11/13/prioriterre-tete-de-turc-de-tous-les-camps/ 

(Au fait, M. HERISSON, il vient quand cet audit de la Chambre régionale des comptes que vous avez saisie et que PRIORITERRE réclame pour vous clouer le bec ?).


Désolant, rageant, rationnellement incompréhensible, politiquement désastreux ...

Pourquoi avoir créé une telle crise municipale à deux ans seulement de l'élection ? Pourquoi avoir refusé de prendre en compte que Christian JEANTET est soutenu par l'essentiel de la liste majoritaire qui l'avait élue maire de la commune ?  Pourquoi vouloir imposer, contre l'avis de sa majorité, une nouvelle maire pour ensuite se représenter alors qu'on voulait démissionner ? 


Les habitants de MEYTHET vont trancher. Il y a fort à parier que la participation électorale sera à la "bassesse" (car on ne peut pas parler de la hauteur) de la qualité du débat politique engagé par la démission du maire. Le grand perdant sera de toutes façons le PS  incapable d'éviter un tel suicide politique dans un département où il est structurellement minoritaire. Il n'y avait personne à la Région RHONE-ALPES pour avoir l'autorité et/ou la persuasion de faire cesser ce carnage ?