Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Pierre HERISSON et PRIORITERRE, la mise à jour...

par Thierry BILLET

Je rencontre des problèmes de mise en ligne de cet article sur la saisine de la Chambre régionale des Comptes par Pierre HERISSON.

J'espère que cette fois-ci sera la bonne. Avec toutes mes excuses pour ces imperfections techniques...

Pour couper court aux allégations mensongères de Pierre HERISSON, PRIORITERRE avait demandé à la Chambre régionale des comptes, qu'elle vienne au plus vite enquêter pour constater que la gestion de PRIORITERRE est exempte de toute malversation.

Pour vous rafraîchir la mémoire :

http://www.thierry-billet.org/article-herisson-vs-prioriterre-la-reponse-de-charles-magnier-106023129.html

 

Le 17 juillet, la Chambre régionale des comptes vient de répondre à PRIORITERRE :


Chambre-regionale-reponse.jpg

 

La Chambre Régionale des Comptes indique donc qu'elle n'a pas été saisie d'une demande motivée...

La démarche volontairement publique du Sénateur HERISSON qui ne visait qu'à ternir la réputation de PRIORITERRE a donc fait "pschitt".

 Et il ne pouvait pas ne pas savoir que sa démarche n'avait aucune chance d'aboutir sur le plan de la légalité puisqu'il vote les lois depuis quelques années et dispose des moyens juridiques de ses assistants et du Sénat...

L'important pour Pierre HERISSON était donc bien de dénigrer une association qui fait un travail remarquable en matière environnementale depuis longtemps.

Association dont il était membre (bien peu actif !) du Conseil d'administration avant d'en être remercié du fait de son manque de présentéisme.

Reste que le doute a été mis dans l'esprit de certains.

"Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose", voilà sans doute l'héritage politique que veut laisser Pierre HERISSON en HAUTE SAVOIE.

 

Pierre HERISSON m'indique ce vendredi matin au téléphone qu'il a bien saisi la Cour qui lui a répondu qu'une enquête serait diligentée...

Exactement le contraire de la réponse reçue par PRIORITERRE qui ne fait aucune référence à la réception de la saisine de Pierre HERISSON, mais uniquement aux coupures de presse envoyées par PRIORITERRE...

Il récuse toute volonté de nuire à PRIORITERRE...même si il a transmis sa requête au Procureur de la République qui lui a répondu que tout était en ordre chez PRIORITERRE dans le cadre des relations de l'association avec ses créanciers.

 





 

Commenter cet article

cbandiera 20/07/2012


les gents en ont marre des ce poluticards qui se foutentd e nous


on veut du boulot et du respect


claude


chomeur